Monde Politique

L'Europe n'est pas satisfaite des annonces de Nicolas Sarkozy.

Publié le 12/03/2012 Par Jennifer Declémy

image article

Les annonces de Nicolas Sarkozy faites hier sur l'Europe et les accords de Schengen n'ont pas satisfaits ses partenaires qui mettent en garde contre une remise en cause des traités les plus fondamentaux de l'Union Européenne.

Il n'y a pas que l'opposition qui s'indigne des propositions faites par Nicolas Sarkozy hier après-midi à Villepinte. C'est au tour des dirigeants européens et de la presse de s'inquiéter de cette annonce venant un peu de nulle part.

Réforme des règles de l'accord de Schengen, mise en place d'une gouvernance plus stricte des intérêts commerciaux européens sous peine de sortie de ces accords, le candidat UMP n'y a pas été de main morte avec l'Union Européenne hier après-midi et les réactions ne se sont pas faites attendre. Si en privé les fonctionnaires de Bruxelles expliquent que si la France sort de Schengen comme le président-candidat le menace, cela signifie une sortie nette et claire de l'Union Européenne, en public Berlin rappelle gentiment mais fermement que "l'espace Schengen compte parmi les réalisations les plus importantes de l'intégration européenne (...) et constitue un bien précieux", la capitale belge elle estime qu'une telle réforme entrainerait forcément une réforme du traité UE, très difficile en l'état.

De leurs côtés, les journaux anglais, allemands, espagnols et italiens se montrent très critique face à de telles annonces, tous dénonçant une tentative eurosceptique de récupérer l'électorat du non de 2005 et les électeurs d'extrême-droite. Et les journalistes européens pointent aussi du doigt les incohérences d'un candidat dénonçant la volonté de François Hollande de renégocier le traité en cours, mais qui lui veut bouleverser des traités déjà anciens.

De manière générale, ces annonces intriguent l'Europe, alors qu'elle est actuellement en train d'examiner un projet de modification du traité de Schengen pour renforcer le système d'évaluation "des contrôles aux frontières par les différents pays de l'espace Schengen". Ce projet de modification fait suite aux réclamations de deux dirgeants européens faites au printemps dernier, Silvio Berlusconi et...Nicolas Sarkozy.

 






Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 NokéWeb