Paris (75) Société

Vélo Smoove : ce qui change

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

Smoove

Le vélo Smoove qui remplace le Vélib en 2018 sera présenté cet été et les stations mises en service dès octobre. Il sera plus léger, à bien des égards. Voici ce qui change...

Le remplacement des 20.000 Vélib par les vélos Smoove, de la société de Montpellier (Hérault) commencera cet été par une présentation officielle des nouvelles bicyclettes, rouges, dont 30% sera à assistance électrique. En octobre commence l'installation des 1050 nouvelles stations d'accueil. La moitié sera changée d'ici décembre, l'autre moitié d'ici mars 2018. L'activation des vélos Smoove aura lieu le 1er janvier 2018.

 

 

Ce qui change :

  • Le vélo est plus léger, de 22 à 20 kilos avec assistance électrique sur 30% d'entre eux. L'autonomie serait de 10 km (elle peut varier). Attention : l'abonnement sera alors plus cher. Les stations en hauteur offriront toujours des minutes supplémentaires.
  • Le vélo est connecté, avec un écran, un lecteur de carte d'abonné et un clavier pour les non-abonnés qui pourront réserver leur vélo sur Internet (par le site ou une application mobile) ou sur place, avec son téléphone ou sa carte Navigo. Il pourra accueillir sur le guidon et recharger votre téléphone (prise USB).
  • Quasi doublement des places d'accueil dans les stations grâce à un système d'attache tête-bêche.
  • Moins de vandalisme grâce, notamment, à un nouveau système d'attache antivol dans lecintre du vélo. En 2014, 44% des vélos avaient été vandalisés.
  • Des stations éphémères pourront être créées pour des événements ponctuels.

 

Les vélos Smoove pourront avoir une autre couleur (ou plusieurs). Le choix n'est pas fait.


Les deux systèmes cohabiteront et les 200.000 abonnements (29 € par an avec 30 minutes gratuites par jour) demeurent valables. Mais il faudra changer caution et autorisation de prélèvement. Ils ne devraient pas augmenter de façon notable. Cela dit l'abonnement ne paye que 40% du coût réel, le reste étant à la charge des collectivités qui votent leur budget chaque année. Des tickets à l'unité sans abonnement ou des passes journaliers pourraient apparaître.

 

Smoovengo a le contrat pour 15 ans. La société est déjà implantée à Montpellier, Avignon, Valence, Saint-Étienne, Grenoble, Strasbourg, Lorient, Belfort, Chalon-sur-Saône, Clermont-Ferrand et plusieurs grandes villes étrangères. Smoovengo devrait reprendre les 315 salariés de Cyclocity qui assurait la maintenance des Vélib. Les anciens vélos seront recyclés ou réutilisés sur d'autres sites.

 





Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Sélection de lectures

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb