France Sport

Ligue des champions : les plus et les moins du PSG

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

PSG.fr / Gavelle

Le Paris Saint-Germain a l’occasion de renforcer son image dans la cour des grands d’Europe ce mercredi soir à Barcelone. Il a des atouts.

Un Barcelone remonté comme un coucou, des joueurs en pleine confiance, un trio Messi-Suarez-Neymar retrouvé, quinze buts en quatre victoires successives en Liga, le retour d’Iniesta en chef d’orchestre, l’ambition de réaliser un exploit historique, le retour à un système en 3-5-2 ou 3-4-3 pour monopoliser le ballon, la bouilloire du Camp Nou, etc… Face à tous ces atouts catalans, le Paris SG va devoir faire preuve de réalisme, ce mercredi soir, pour espérer se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des champions. A priori, la balle est dans son camp. Forces et faiblesses du club parisien.



Les "plus" de Paris
 


- Le 4-0 du Parc. Sur un strict plan comptable, le PSG semble à l’abri : D’abord parce qu’un 4-0, voir un 5-0 au retour ne s’est encore jamais vu. Et parce qu’il lui suffirait de marquer un but (et pourquoi pas d’entrée de jeu) pour forcer le Barça à en inscrire… six.
- Confiance. Le score et la démonstration au Parc des Princes a installé une nouvelle confiance chez les Parisiens même s’ils n’ont pas été trop convaincants dernièrement face à Nancy.
- Silva la tour. Une défense  efficace autour de Thiago Silva : le Brésilien a retrouvé tout son allant, sa vista  et le bon geste et communique sa confiance à ses partenaires
- Verratti au top. L’Italien Marco Verratti, étincelant meneur de jeu, peut-être un des meilleurs d’Europe actuellement. Et avec à ses côtés Rabiot qui s’affirme de plus en plus et Matuidi inlassable relayeur, le PSG dispose d’un milieu qui n’a rien à envier à son vis-à-vis.
- Cavani.  L’avant-centre rate beaucoup mais marque aussi beaucoup ; c’est le propre d’un véritable avant-centre. Meilleur buteur européen TCC (toutes compétitions confondues), il est en plus "débarrassé" de la pression d’Ibrahimovic avec lequel il devait composer.


Les "moins" 


- Le 4-0 ! Après le 4-0 de l’aller, les Parisiens pourraient partir la fleur au fusil. Surtout si le Barça ne marque pas d’entrée. Mais ce trop plein de confiance serait piégeux et Unaï Emery saura sûrement trouver les mots justes et le dispositif adapté.
- Le jour sans. Même en confiance, un buteur peut passer à côté. On l’a vu, Cavani rate beaucoup mais inscrit également souvent le but libérateur. Il ne faudrait pas que ‘’Dame Chance’’ le nargue…
- La boulette. Le gardien allemand s’est fait remarquer la saison dernière par quelques boulettes. Mais il semble avoir pris une nouvelle dimension. Attention : la moindre hésitation sera  exploitée par les attaquants barcelonais.






Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Sélection de lectures

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb