Paris (75) Politique

Asia Bibi élevée au rang de citoyenne d’honneur par le Conseil de Paris

Publié le  Par Antoine Sauvêtre

image article

Twitter Anne Hidalgo

Le Conseil de Paris a accordé à l’unanimité mardi 17 mars la citoyenneté d’honneur à Asia Bibi, une femme de confession chrétienne condamnée à mort pour blasphème au Pakistan.

C’est l’un des combats d’Anne Hidalgo. En novembre 2014, la maire de Paris avait publié une tribune dans Le Figaro pour exprimer son soutien et demander la libération d’Asia Bibi, une femme chrétienne condamnée à mort en 2010 pour « blasphème » au Pakistan. Mardi 17 mars, le Conseil de Paris a accordé à l’unanimité la citoyenneté d’honneur à cette femme d’une quarantaine d’années, qui attend en prison une éventuelle grâce du président pakistanais, Mamnoon Hussain.  Asia Bibi est la 16ème personne nommée citoyenne d’honneur de la ville de Paris depuis la création de ce statut en 2001.

 

Une démarche pas seulement symbolique

Avant elle, la capitale française l’avait notamment accordé à Ingrid Betancourt, Aung San Suu Kyi, le dalaï-lama ou plus récemment à Charlie Hebdo. Ce rang témoigne du soutien de la Ville pour le combat d’Asia Bibi et lui assure une protection si elle parvient, un jour, à rejoindre la France. Mais c’est aussi un moyen de mettre la pression sur le gouvernement pakistanais car « Paris est une ville qui incarne les droits de l’Homme, les valeurs de liberté, d’égalité », expliquait Patrick Klugman, adjoint à la maire, à Paris Match. Enfin, c’est également un moyen de la soutenir moralement. Dans une interview au Figaro, le mari d’Asia Bibi transmettait un message de sa femme. « Dans ma petite cellule sans fenêtres, les jours et les nuits se ressemblent, mais si je tiens encore debout c’est grâce à vous tous, expliquait-elle. […] Et j’apprends que la Ville de Paris veut de nous. Je veux remercier toutes les personnes à Paris et la maire. Vous êtes ma seule chance de ne pas mourir au fond de ce cachot. »

Condamnée à mort pour un verre d’eau

Le 8 novembre 2010, cette mère de 5 enfants appartenant à la minorité catholique au Pakistan était condamnée à mort par un tribunal local. Il lui est reproché d’avoir tenu des propos blasphématoires après avoir apporté un verre d’eau à des femmes musulmanes, qui l’auraient refusé en raison de la religion d’Asia Bibi. Après avoir été battue par des hommes du village, Asia Bibi est arrêtée par la police. Si elle nie les propos qui lui sont reprochés, la justice pakistanaise a confirmé, en octobre 2014, la condamnation par pendaison pour blasphème, un chef d’accusation souvent utilisé par les islamistes pour discriminer les minorités religieuses. Depuis, Asia Bibi attend en prison la décision de la Cour Suprême, la plus haute juridiction pakistanaise. Mais « nous sommes convaincus qu’Asia Bibi ne sera pas pendue seulement si le vénérable président du Pakistan accorde son pardon, expliquait son mari au Figaro, avant de conclure : « On ne doit pas mourir pour un verre d’eau ». 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb