Paris (75) Politique

Manifestement, les gilets jaunes sont rentrés

Publié le  Par Un Contributeur

image article

dr

Trois manifestations différentes à Paris, un rassemblement "national" à Montpellier, non sans heurts et des petits groupes dans différentes grandes villes. Les Gilets jaunes sont rentrés.

Bilan avec Noémie de Martin, de Vécu, le media des Gilets jaunes.


Ce samedi 7 septembre a eu lieu l'acte 43 des Gilets jaunes. Quoique... Au vu de la couleur dominante dans les rues, j'ai plutôt envie de dire que ce sont surtout les citoyens en colère qui manifestaient. Le gilet jaune a été majoritairement rangé pour laisser place à une certaine détermination. D'ailleurs, plusieurs dizaines de parapluies ont fait leur apparition un peu partout en France.
Je ne vais pas m'aventurer à annoncer un nombre mais, selon moi, cette rentrée est plutôt réussie.
 

Montpellier


Il y a eu pas mal de confrontations à Montpellier (Hérault). Les Black Blocks étaient présents et ont fait face. Plusieurs fois dans la journée, les forces de l'ordre ont abusé des lacrymogènes. Le canon à eau était de sortie et les lanceurs de balles de défense aussi. Il y a pas mal de blessés. Un homme a été vu inconscient devant la gare Saint-Roch. Il aurait été poussé par les CRS et sa tête aurait heurté le sol. Pour le moment je ne peux pas en dire plus vu le manque d'information mais toute la journée on a pu entendre " Médic ! Médic !" résonner...
Une voiture de la police municipale a brûlé. Les Gilets jaunes ont tenté de l'éteindre avec des extincteurs avant que les pompiers n'interviennent.
Des banques et quelques commerces ont été cassés.


Paris


Rendez-vous sur les Champs manqué... Ceux qui l'ont tenté ont été amendés, nassés et embarqusé. Les autres ont rejoint la manif déclarée de Stéphane Epic qui a fini en manif sauvage. Cinquante personnes ont été embarquées dans les bus, direction les hangars d'Aubervilliers qui ont déjà fait polémique il y a quelques semaines.
Des street medics allemands sont venus apporter 100kg de matériel médical à nos médics parisiens en début de manifestation.
 

Rouen


Pas mal de monde là aussi. C'est à Rouen (Seine-Maritime) qu'il y a eu les premiers gazages de la journée. Une femme âgée qui se trouvait en première ligne avec un déambulateur a été bousculée très brutalement lors d'une charge des forces de l'ordre. Elle est restée au sol un petit moment... Une seconde femme d'un certain âge a elle aussi été violentée. Peu de temps avant un homme a subi la même attaque avec les coups de matraque en plus. Il s'est retrouvé plus de 5 minutes au sol ( impossible de dire si c'est dû à une interpellation ou si c'est à cause d'une éventuelle blessure. Le cordon des forces de l'ordre empêchait de voir quoi que ce soit).

Sur une vidéo on peut voir qu'un homme a failli sauter dans la Seine après avoir été poursuivie par des forces de l'ordre ...
Il y a eu 26 interpellations et des banques et commerces ont été cassés.
Les manifestants ont réussi à reprendre le centre-ville de Rouen malgré l'interdiction préfectorale mise en place. Ils ont réussi cet exploit en se séparant pour mieux se retrouver.
 

Marseille


Convergence de la manifestation des quartiers Nord et des gilets jaunes à Marseille (Bouches-du-Rhône). Le slogan : "Gilets jaunes, quartiers Nord, mêmes dégâts, même combats !"


Toulouse


Un membre de l'Observatoire de la Ligue des droits de l'homme a été blessé par un agent de la BAC. Sa tête a violement heurté le trottoir (oui, lui aussi...). Quelques parapluies à Toulouse (Haute-Garonne) également.


L'observateur blessé (photo DidineTof sur Vécu).
 


Bordeaux


Un campus de La République en marche est organisé à Bordeaux (Gironde). Une centaine de pompiers ont manifesté près de ce campus pour faire entendre leurs revendications. Ils se sont retrouvés face à un cordon des forces de l'ordre. Ils n'ont pas été entendus.
Pendant ce temps, Castaner signait des autographes et posait sur des selfies avec les militants LaRem. Sur son compte Facebook, il a posté qu'il en avait profité pour aller saluer les forces de l'ordre qui « se sont de nouveau mobilisées ce week-end pour assurer la sécurité de tous et garantir l’ordre républicain. »


Noémie de Martin, citoyenne-reporter

 


Paris-Dépêches soutient les nouveaux médias, créés par des journalistes souvent débutants, parfois improvisés, avec talent et conviction. Vous pouvez soutenir Vécu ici.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb