Val-de-Marne (94) Société

Créteil : un artchitecte criblé de dettes s'est suicidé devant le centre des impôts

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

L'homme qui s'est suicidé hier, dans le Val-de-Marne, devant un centre d'impôts, était en réalité un architecte criblé de dettes.

Il devait 26 000 euros au fisc et n'avait plus de travail depuis quelques temps déjà. L'homme qui s'est suicidé hier devant le centre des impôts était un ancien architecte qui recevait, selon des témoignages, tous les jours des courriers du fisc et qui était littéralement acculé, au bord du gouffre. D'où la note "vous avez voulu ma peau, vous l'avez", qu'il a déposé au centre avant de se tirer une balle en pleine tête.

Après ce drame le centre des impôts a fermé, tandis qu'une cellule psychologique a été mise en place pour accueillir les employés très choqués. Certains ont expliqué que l'homme tenait à voir une employée en particulier mais très rapidement, il est sorti, l'air complètement désespéré.

Une enquête sur les causes de son acte a été lancée, mais les proches décrivent un homme triste, qui n'allait pas bien et qui ne travaillait plus depuis des années.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses

reactionsvos réactions (1)

avatar

Clocks

27/01/2012 11:39

Ouais. Pour les impôts, il vaut mieux s'appeler Bettancourt. Des gens se flinguent pour 26000 €, mais la vieille (et ses dégrèvements de 25 millions) est toujours bien au chaud dans ses confortables appartements. Toutes mes pensées à cet homme, et à sa famille. Et Vivement le mois de MAI !

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

27/01/2012 11:39

Ouais. Pour les impôts, il vaut mieux s'appeler Bettancourt. Des gens se flinguent pour 26000 €, mais la vieille (et ses dégrèvements de 25 millions) est toujours bien au chaud dans ses confortables appartements. Toutes mes pensées à cet homme, et à sa famille. Et Vivement le mois de MAI !

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb