France Société

Polémique autour du temple mormon de Chesnay

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

Dans les Yvelines, le projet de construction d'un temple mormon fait débat.

Le temple mormon qui veut s'installer à Chesnay va-t-il voir le jour ? Des riverains et associations font tout faire pour que cela ne se produise pas. Depuis le 27 octobre, ce projet, qui a reçu un permis de construire, suscite les polémiques dans la ville dont une partie ne veut pas y voir le premier temps de ce culte s'installer sur son territoire.

Des catholiques locaux, des riverains et aussi l'association Avenir 46 contestent ce projet de construction et tentent par tous les moyens de l'empêcher. Si tous les recours ont été refusés par la mairie, ces personnes ont bien l'intention d'aller devant le tribunal administratif, forts des 7 000 signatures déjà obtenues grâce à une pétition en ligne.

Ce premier temple mormon devrait s'étendre sur plus de 7 000m² mais sa construction a fait débat parmi le conseil municipal, qui a pourtant eu du mal à résister à l'offre de vingt millions d'euros que proposait cette Eglise. Un membre du conseil avait même remis sa démission pour signifier son désaccord.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses

reactionsvos réactions (1)

avatar

moroni

10/03/2012 23:44

Il peut prêter à confusion d'écrire que "le conseil municipal [...] a [...] eu du mal à résister à l'offre de vingt millions d'euros". En effet, ni la ville, ni le maire (comme certains voudraient le faire croire) n'ont touché le moindre centime sur une transaction strictement privée entre le vendeur (la Foncière des Régions) et l'acheteur (l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours). Il aurait été plus exact de dire que la commune n'a pas pu (ou voulu) proposer de somme supérieure ou égale à ce moment pour faire valoir son droit de préemption.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

10/03/2012 23:44

Il peut prêter à confusion d'écrire que "le conseil municipal [...] a [...] eu du mal à résister à l'offre de vingt millions d'euros". En effet, ni la ville, ni le maire (comme certains voudraient le faire croire) n'ont touché le moindre centime sur une transaction strictement privée entre le vendeur (la Foncière des Régions) et l'acheteur (l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours). Il aurait été plus exact de dire que la commune n'a pas pu (ou voulu) proposer de somme supérieure ou égale à ce moment pour faire valoir son droit de préemption.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb