France Société

Prof agressée à Poitiers: la mère raconte ses violences subies

Publié le  Par Julie Catroux

image article

La mère d’un élève qui avait agressé un professeur mercredi dernier à Poitiers a raconté avoir elle même subi des violences pendant son adolescence.

 

Accusée d’avoir agressé mercredi dernier une prof à Poitiers après s’être introduite dans l’établissement puis la classe de son fils de 4ème, une mère d’élève devait être jugée pour intrusion non autorisée dans une enceinte scolaire, violences exercées sur une personne chargée d'une mission de service public et sur deux policiers, ainsi que pour des outrages inscrits sur le carnet de correspondance de son fils. Le procès a été renvoyé au 19 octobre.

 

"J'ai passé mon enfance à la Martinique. J'ai été victime de violences par un instituteur, un Blanc, il me tapait à coup de règle", a-t-elle expliqué pour sa défense, ajoutant ressentir "beaucoup plus de racisme à Poitiers", où elle vit depuis quatre ans, qu'à Paris. L'argument du racisme a été rejeté par Me Hélène Merade, avocate de l'enseignante. "On ne se laissera pas entraîner sur ce terrain-là. Quand on enseigne au collège Jules-Verne comme (l'enseignante) depuis 17 ans, on ne peut pas être raciste", a-t-elle déclaré.

 

A la barre, la mère de l'élève a  déclaré : "Oui, je suis impulsive. Je peux être une bombe à retardement notamment quand ça concerne mes enfants. Sinon, je suis calme. Un collégien ne peut pas se défendre tout seul face à un enseignant. Ce n'était pas mon intention de l'agresser ». 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses

reactionsvos réactions (3)

avatar

Alerion

17/09/2012 12:56

Faut-il rire ou pleurer devant ça? encore une qui agresse et se pose en victime par la suite c'est d'un cliché...

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

17/09/2012 12:56

Faut-il rire ou pleurer devant ça? encore une qui agresse et se pose en victime par la suite c'est d'un cliché...

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

kingbestial

17/09/2012 14:13

J'ai moi même été scolarisé aux antilles. J'ai pris des coups de règles. Ce n'est pas pour autant que je me permet d'agresser des professeurs, surtout devant des élèves.
Cette dame doit être sanctionnée ! Quelle se cache derrière un supposé "racisme" me navre de sa part ! Je n'ai aucune envie de la plaindre ! Ne confondons pas (une fois plus) victime et agresseur !

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

17/09/2012 14:13

J'ai moi même été scolarisé aux antilles. J'ai pris des coups de règles. Ce n'est pas pour autant que je me permet d'agresser des professeurs, surtout devant des élèves.
Cette dame doit être sanctionnée ! Quelle se cache derrière un supposé "racisme" me navre de sa part ! Je n'ai aucune envie de la plaindre ! Ne confondons pas (une fois plus) victime et agresseur !

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

JosephP

28/09/2012 17:53

Moi aussi j'ai reçu une gifle à l'âge de 9 ans. Puis-je aller casser la gueule au prof de maths de mon fils qui lui a mis une colle? Non, mais parce que j'aimerais bien savoir..?

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

28/09/2012 17:53

Moi aussi j'ai reçu une gifle à l'âge de 9 ans. Puis-je aller casser la gueule au prof de maths de mon fils qui lui a mis une colle? Non, mais parce que j'aimerais bien savoir..?

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb