Hauts-de-Seine (92) Société

Airparif viré d'Issy-les-Moulineaux !

Publié le  Par Gaspar S.

image article

Gasti - flickr

L'organisme, agréé par le ministère de l'Environnement et chargé de la surveillance de la qualité de l'air en Ile-de-France, a annoncé que le tribunal administratif de Cergy-Pontoise avait décidé la fermeture de la station de mesure de la qualité de l’air d’Issy-les-Moulineaux.

C'est une décision polémique qu'a pris le tribunal administratif de Cergy-Pontoise. D'ici deux mois, l'organisme Airparif va devoir faire place nette sur son site d'Issy-les-Moulineaux. En effet, la Communauté d’agglomération Grand Paris Seine Ouest entend mettre en place, sur les lieux, un hôtel à insectes.

 

«La suppression de cette station historique aura des conséquences sur la connaissance des niveaux de pollution dans ce département de l’agglomération avec : une baisse du nombre de stations dans cette zone, (…) et la perte d’une station qui fait partie de la procédure d’alerte en cas d’épisode de pollution», s'inquiète Airparif – qui exploite la station depuis vingt-deux ans – dans un communiqué.

 

Une décision qui pose question

 

Sur France 3, Christophe Provot, maire-adjoint (UDI) à l'urbanisme de la ville d'Issy-les-Moulineaux, a estimé que «supprimer la station d'Issy n'empêchera pas Airparif de continuer à bien faire son travail» et rappelle que l'organisme dispose déjà de «450 stations de surveillance en région parisienne».

 

Dans un communiqué, André Gattolin et Vincent Gazeilles, élus EE-LV des Hauts-de-Seine, disent «[s'interroger] sur le but poursuivi par les responsables de la Communauté d’agglomération Grand Paris Seine Ouest et par le maire d’Issy-Les-Moulineaux, André Santini, à l’origine de la procédure judiciaire». «En cas de forte pollution, les décisions préfectorales de réduction du trafic routier protégeant les populations sont remises en cause faute de stations de mesure», expliquent les écologistes.

 

Pour sa part, Airparif rappelle que cette décision intervient «après celle du Conseil général des Hauts-de-Seine qui n'a pas souhaité maintenir sa contribution à l'association». Ce jugement sur la fermeture de la station «interpelle sur l'implication de certains collectivités dans la surveillance de la qualité de l'air», explique l'organisme de contrôle.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses

reactionsvos réactions (1)

avatar

Djudge

20/12/2016 11:43

Comment faire pour "lutter" contre la pollution? Faire en sorte de ne pas être au courant! Les habitants d'Issy les Moulineaux apprécieront sans doute cette décision.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

20/12/2016 11:43

Comment faire pour "lutter" contre la pollution? Faire en sorte de ne pas être au courant! Les habitants d'Issy les Moulineaux apprécieront sans doute cette décision.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb