Grand Paris Economie

Pass Navigo : accord trouvé pour un tarif unique dès la rentrée 2015

Publié le  Par Antoine Sauvêtre

image article

Wikimedia

La Région Ile-de-France et la Chambre du Commerce et de l’Industrie ont trouvé un accord pour mettre en place un tarif unique du Pass Navigo à 70€ par mois dès la rentrée 2015. Un projet défendu par les écologistes depuis 5 ans.

« Un accord historique pour tous les Franciliens ». C’est par ses mots que le président du groupe écologiste de la Région Ile-de-France Mounir Satouri a salué l’accord passé entre le président socialiste de la Région Jean-Paul Huchon et celui de la CCI d’Ile-de-France, Pierre-Antoine Gailly. Il permettrait à tous les Franciliens de bénéficier d’un tarif unique du Pass Navigo, à 70€ par mois. Actuellement, les tarifs varient selon les zones d’éloignement de l’agglomération : 67,10€ pour les Parisiens et une partie des habitants de la petite couronne (zones 1 et 2) et jusqu’à 113,20€ pour les 5 zones.

Economies pour les Franciliens

Si ce tarif unique représente une augmentation substantielle du Pass Navigo pour les habitants de Paris intra-muros, la mesure « permet de redonner plusieurs centaines d’euros de pouvoir d’achat aux Franciliens les plus modestes et les plus éloignés de l’agglomération », se réjouit Mounir Satouri. Une mesure économique rendue possible par l’accord passé entre la CCI et la Région. Les entreprises de plus de 10 salariés de la zone 1 et 2 accepteraient une augmentation de 0,13% du Versement Transport (VT). En échange, Jean-Paul Huchon promet de réclamer le retour à l’exonération de la redevance pour création de bureaux (RCB) sur les opérations de démolition-reconstruction en Ile-de-France, qui était suspendue depuis le 1er janvier 2014.

Un combat des écologistes

Depuis le début de la mandature, les élus écologistes franciliens défendent un Pass Navigo à tarif unique. Il s’agissait même d’une des conditions de l’alliance EELV-PS au Conseil régional.  L’accord arrive donc à point nommé, alors que de nouvelles élections régionales devraient avoir lieu en 2015. « Le pass unique, c’est avant tout écologique, défend Mounir Satouri. [Il] fait partie de l’arsenal d’outils permettant de favoriser l’usage des transports en commun ». D’après EELV, un sondage montre en effet que 40% des citoyens seraient prêts à abandonner leur voiture au profit des transports en commun si le pass unique était mis en place.

Manuel Valls a les cartes en mains

Reste que la mesure n’est pas encore actée. Car l’augmentation du VT et le retour de l’exonération de RCB doivent être ajoutés au projet de loi de finances rectificative. Un amendement en ce sens va être déposé par le député socialiste de Seine-et-Marne Olivier Faure devant la commission des finances. Cette dernière devra d’abord l’accepter. L’avenir du pass unique dépendra ensuite du soutien que voudra bien porter Manuel Valls à la mesure. Pour convaincre le premier ministre, une trentaine d’élus franciliens, parmi lesquels Jean-Paul Huchon, Claude Bartolone et Anne Hidalgo ont signés une tribune commune dans le journal Libération.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb