Faits divers Paris (75)

Cyclone Irma : les pompiers de Paris en renfort

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

Pompiers de Paris - S. Borel

Les sapeurs-pompiers de Paris envoient des renforts aux secours de Guadeloupe mobilisés après les dégâts causés par Irma à Saint-Martin et Saint-Barthélémy, aux Antilles françaises.

Les deux îles de Saint Barthelemy et Saint-Martin, situées sur l'arc antillais, au nord de la Guadeloupe, ont été durement touchées par le cyclone Irma. On comptait déjà ce mercredi  soir, 6 personnes décédées, des nombreux blessés et des dégâts considérables. La montée de l'océan et la pluie ont noyé des habitations, la caserne de pompiers de Saint-Martin et la sous-préfecture. Des hôtels aussi sont sinistrés. Il n'y a plus d'eau ni d'électricité.

Les secours arriveront de Guadeloupe, située plus au sud et en dehors de la route du cyclone qui continue vers la Floride. Mais aussi de métropole avec une unité des sapeurs pompiers de Paris spécialisée dans le sauvetage-déblaiement.
 

« Intégrés à un détachement mixte de secouristes issus des services départementaux d'incendies et de secours d’Ile-de-France, ils interviendront en renfort des secours déployés sur place. Trois autres détachements, armés par les formations militaires de la Sécurité civile et la Croix-Rouge française, complètent le renfort métropolitain. »


Une image de Saint-Barthélémy, prise par un habitant lors du passage du cyclone.


Le quotidien France-Antilles établissait cette nuit un premier bilan.

« Les aéroports de Grand-Case et Juliana sont en cours d'expertise, mais ce dernier semble impraticable. Se pose ainsi la question de l'acheminement des secours qui devraient donc arriver par hélicoptères, par bateaux en provenance de la Martinique et par barges.
Autre très mauvaise nouvelle, les hôpitaux de Saint-Barthélémy et Saint-Martin sont en piteux état. Le premier est hors service. Le second n'a plus de toit. Les équipes médicales et les patients sont réfugiés au sous-sol. Le bloc opératoire est inondé. Deux solutions sont envisagées : la mise en place d'un hôpital de campagne ou l'évacuation sanitaire vers la Guadeloupe et la Martinique.
Enfin, de nombreux magasins de Saint-Martin étant éventrés, ce qui donne lieu à des scènes de pillages, la préfecture de Guadeloupe annonce l'envoi d'un escadron de 90 à 100 gendarmes mobiles, qui s'ajoutent aux 200 déjà sur place. »

 


Ouragan Irma : les images montrent un paysage de désolation






Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Sélection de lectures

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb