France Culture

Un saint homme, d’Anne Wiazemsky

Publié le  Par Pascal Hébert

image article

Anne Wiazemsky, disparue dernièrement, est une romancière que l’on découvre au fil des lectures et des fêlures, pourrait-on écrire. Dans son dernier recueil, Anne trempe sa plume dans le passé. Un passé, dont le fil conducteur peut être le père Marcel Deau. Un homme qu’elle découvre lorsqu’elle se rend à Caracas en famille.

Loin de la France et de sa famille, la jeune Anne s’épanouit et découvre le monde. Un monde qui prend un nouveau relief avec un jeune prêtre avant-gardiste. De retour en Europe pour les vacances, Anne apprend qu’elle ne reprendra pas le bateau pour Caracas et rompt, sans avoir pu faire ses adieux, avec ses amis comme le père Deau. Mais la vie a un malin plaisir à faire renouer des relations rompues. Un coup de téléphone et voici que la voix du père Deau réveille les bons souvenirs d’une écrivaine confirmée. Petite fille du romancier François Mauriac, Anne Wiazemsky a sévi dans le théâtre avant de faire le choix du roman. Grâce sûrement à l’écriture théâtrale, Anne se lance à corps perdu avec le succès que l’on connaît. Et un prix de l’Académie française pour couronner le tout. Dans cette vie littéraire agitée, où elle se querelle avec beaucoup de membres de sa famille, Anne trouve un appui indéfectible avec le père Deau qui suit ses aventures de près et même de très près lorsque la romancière fait des conférences à Bordeaux. Assis au premier rang, le père Deau ne manque pas de prendre la parole lorsque sa protégée se fait incendier par la bourgeoisie bordelaise qui n’a pas lu ses livres… mais qui estime avoir tout compris de sa démarche.

Correspondant régulièrement avec le père Deau, Anne trouve dans l’homme d’église, un fan de la première heure et un allié avec lequel on ne discute pas. Anne Wiazemsky a voulu rendre homme à Marcel Deau dans ce livre intitulé Un saint homme. Mais c’était aussi une bonne occasion pour la romancière de regarder dans le rétroviseur de sa vie.

Pascal Hébert

Un saint homme, d’Anne Wiazemsky. Editions Gallimard. 120 pages. 14,50 €.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb