France Culture

Un étrange pays de Muriel Barbery

Publié le  Par Pascal Hébert

image article

Catherine Elie

La rentrée littéraire de janvier a été captée par l’inénarrable Michel Houellebecq et ses effets buzz sur la critique littéraire. Heureusement, loin des réseaux sociaux et des chaînes infos en continu, des romanciers travaillent leur ouvrage jusqu’à s’oublier. Muriel Barbery, de con côté, prend son temps pour écrire ses livres. Après le succès de L’élégance du hérisson, elle a su déjouer les pièges du fameux roman tant attendu en se réinventant. Le temps finalement lui donne raison puisqu’elle signe après l’excellent La vie des elfes un livre remarquable avec Un étrange pays.

En 2006, sans que rien ne le prédestine, Muriel Barbery rencontre le succès avec  L’élégance du hérisson. Une sorte de fable en quelque sort. Peu soutenu par les médias, ce livre s’impose néanmoins grâce au bouche à oreille. Rapidement, l’influence des lecteurs se montre efficace puisque le livre de l’enseignante de l’université de Caen arrive en première place des ventes pendant plusieurs mois.

Muriel Barbery, qui a quitté la France pour le Japon, nous fait partager ses influences dans un nouveau livre très très surprenant.  Avec un style toujours aussi soigné, elle continue de nous faire passer le miroir pour retrouver  le monde des elfes. Des elfes côtoyant allègrement les humains dans un univers parallèle. Dans ce monde que l’on pourrait imaginer zen, les guerres ne manquent pas non plus. Au fil de la lecture, on découvre des personnages tonitruants comme Pétrus, Jésus. Mi-roman, mi -conte, ce roman fantasmagorique est un amusant va-et-vient entre le réel et l’irréel. Muriel Barbery s’amuse comme une enfant avec les légendes en passant allègrement du ciel à la terre et réciproquement. Les rencontres des humains avec les elfes sont une pure merveille d’écriture et d’imagination.  Composant entièrement  la mythologie de cet étrange pays, Muriel Barbery fait  des clins d’œil à notre monde embarqué dans une sorte de suicide collectif.

Dans Les quatre Livres Muriel Barbery précise avec malice : «  La vie des hommes se décline en prières, batailles, peintures et héritages. En prières, que le monde est un sens ; En guerre des autres où se livre la bataille avec soi ; En peintures – fussent-elles jardin ou tableau – qui, faisant vaciller la vision, dévoilent l’essence cachée derrière le visible ; et en legs invisible par lesquels seuls nous accédons à l’amour. »

A chaque roman, Muriel Barbery nous surprend par son talent et son univers qu’elle a la bonté de nous faire partager. De l’élégance tout simplement !

Pascal Hébert

Un étrange pays de Muriel Barbery, éditions Gallimard. 380 pages. 22 euros.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb