France Politique

Un oral et une visite symbolique pour les deux ans de présidence de François Hollande

Publié le  Par Antoine Sauvêtre

image article

Capture d'écran Dailymotion

Pour célébrer ses deux ans à la présidence, François Hollande a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin et des auditeurs de RMC avant de se rendre à Villiers-le-Bel pour illustrer ses bonnes résolutions pour l’emploi.

Cela fait deux ans, jour pour jour, que François Hollande a pris la présidence de la République mais son face à face avec Jean Jacques Bourdin sur BFM-RMC ressemblait fort à un bilan de mi-mandat. Pour cette interview, François Hollande a voulu innover en répondant aux questions des auditeurs, une première à la radio, afin de montrer sa proximité avec les Français. Une proximité que le président à choisi d'illustrer en se rendant dans la foulée à Villiers-le-Bel. Là-bas, le chef de l’Etat a parlé emploi avec une quarantaine de jeunes.

Hollande se justifie

La journée anniversaire de François Hollande a débuté par une intervention parsemée de justifications, de regrets parfois et d’explications sur les mesures qui alimenteront la seconde partie de son quinquennat.
 

Etre jugé à la fin
 

Le président de la République a été interrogé sur sa cote de popularité historiquement faible. François Hollande considère ne pas chercher à être populaire, « ce n’est pas mon élection ou ma réélection qui me préoccupe, c’est l’avenir de la France », a-t-il réagi. Pour autant, le chef de l’Etat avoue un échec, celui de l’inversion de la courbe du chômage, et quelques regrets, notamment celui de ne pas avoir suffisamment communiqué sur l’état économique de la France après son élection.

 


François Hollande: "Il ne me faut aucune... par BFMTV

 

Accélérer
 

Comme en janvier, le président a réaffirmé son intention d’aller « plus vite sur les réformes ». Sur la question de la simplification, des impôts ou sur la réforme territoriale, « nous devons aller encore plus vite, parce que pour les Français, c’est insupportable, ils veulent des résultats », a commenté François Hollande.
 

Réforme territoriale
 

Principale « accélération » : le redécoupage de la carte des régions. Comme l’avait annoncé le premier ministre dans son discours de politique générale, le nombre de régions devrait passer de 22 à 12 d’ici 2018. Le président a affirmé vouloir reporter les élections régionales « à 2015 ou 2016 » afin « d’avoir le temps » d’appliquer la réforme avant 2018 car « ce serait intelligent de faire des élections régionales et départementales avec le nouveau découpage, a-t-il affirmé. Il n’y a plus de temps à perdre. On verra alors qui sont les conservateurs et qui sont les réformateurs ».

 


François Hollande évoque sur BFMTV et RMC un... par BFMTV

 

Alstom
 

Concernant le rachat d’Alstom par General Electric, François Hollande a affirmé avoir « suffisamment de moyens de pression pour faire en sorte que, à la fin du processus, ce soit bon pour Alstom, bon pour l’industrie française et bon pour la diversification énergétique » car « le rôle de l’Etat, c’est d’obtenir des réponses à toutes les questions et faire en sorte que l’intérêt national puisse être préservé ».
 

Rythmes scolaires
 

« Le décret entrera en vigueur » dans toutes les écoles françaises à la rentrée 2014, a réaffirmé François Hollande. Le chef de l’Etat appelle à laisser « à cette réforme la possibilité d’application et après nous en ferons l’évaluation ». « Si dans deux ou trois ans, les retours ne sont pas ceux espérés, nous en ferons le bilan », promet-il.

En visite pour l’emploi

A l’issue de l’interview, François Hollande est allé à la rencontre des Français, et plus particulièrement à Villiers-le-Bel, ville populaire du Val d’Oise ou des émeutes avaient éclaté en 2007. Là-bas, le président de la République a rejoint ses deux ministres chargés de l’emploi et de la jeunesse, François Rebsamen et Najat Vallaud-Belkacem. Ensemble, ils ont visité l’Institut des métiers de l’artisanat et rencontré une quarantaine de jeunes en formation. L’occasion de renouer le contact avec les Français dans une ville réputé de gauche mais qui s’est massivement abstenue lors des élections municipales de mars dernier.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb