Val-de-Marne (94) Société

Un an ferme requis contre un marchand de sommeil à Créteil (94)

Publié le  Par Jean-Charles Martin

image article

Un an de prison ferme a été requis contre un marchand de sommeil, à Créteil, dans le Val-de-marne. Les faits datent de 2006.

Un marchand de sommeil a été jugé lundi par le tribunal correctionnel de Créteil, dans le Val-de-Marne et un an de prison ferme a été requis contre. Il risque 18 mois, dont six avec sursis et 10 000 euros d'amende. Les faits remontent à 2006, quand l'homme louait des chambres à des prix très élevés à des personnes en situation de précarité.

 

Le prévenu faisait payer 500 euros pour des pièces de 10m², les habitants devaient se partager une seule douche et un seul toilette pour 28 chambres sur quatre étages, et ce alors que les chambres étaient souvent infestées de souris et de cafards, et les murs recouverts de moisissures. Pourtant, le prévenu a affirmé le contraire durant le procès en expliquant avoir eu "des résidents en état de précarité, qui n'avaient pas la possibilité d'être logés ailleurs" mais qui ne payaient pas de loyers.

 

Le maire d'Ivry-sur-Seine et des habitants étaient parties civiles durant le procès. Le bâtiment a été déclaré insalubre le 28 juin dernier et est aujourd'hui squatté. Il doit être racheté dans quelques jours par la mairie. La décision du tribunal sera rendue le 07 décembre.

 

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses

reactionsvos réactions (1)

avatar

renault

14/11/2012 22:06

Il serait bon d'informer exactement qui s'est constitués en parties civiles: Les victimes donc les résidents, l'association droit au logement DAL94 qui les ont accompagnés et soutenus et la mairie qui a acheté l' hôtel 780 000 euros. Et il y a encore un résident en titre dans l'hôtel.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

14/11/2012 22:06

Il serait bon d'informer exactement qui s'est constitués en parties civiles: Les victimes donc les résidents, l'association droit au logement DAL94 qui les ont accompagnés et soutenus et la mairie qui a acheté l' hôtel 780 000 euros. Et il y a encore un résident en titre dans l'hôtel.

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb