Val-de-Marne (94) Société

Les martinets nous ont déjà quittés

Publié le  Par Paris Dépêches

image article

© Blog Pierre Rigal

Pierre Rigal, professeur des écoles, nourrit une passion pour les oiseaux migrateurs… D’après son blog*, les martinets auraient déjà quitté le Val-de-Marne pour des azurs plus cléments… Questions et réponses.



D'après vos observations en Val-de-Marne, les martinets ont quitté la région... Cela veut-il dire que l'été est déjà un souvenir ?

Non, l'été est loin d'être terminé. Les martinets ont l'habitude de gagner l'Europe vers la fin avril (ils séjournent en Afrique durant l'hiver, puis au printemps montent jusqu'en Scandinavie). A la fin du mois de juillet, ils repartent vers le continent noir. Ils arrivent donc chez nous au milieu du printemps et repartent au milieu de l'été. On remarque plus souvent leur arrivée que leur départ discret.

Où sont-ils partis en Afrique  ?

D'après mes connaissances, les martinets partent vers la moitié sud de l'Afrique (un
bon tiers subéquatorial), avec quelques poches dans la partie équatoriale (entre l'équateur et le Sahara). Je me réfère à l'excellente revue La Hulotte (http://lahulotte.fr).

Y-a-t-il eu une évolution de la fréquentation des martinets dans la région ces dernières années ?

Ce que je sais c’est que la population d'hirondelles est en chute pour plusieurs raisons (lieux de nidification en raréfaction, zones d'habitat réduites, pesticides...). J'ignore s'il en va de même pour les martinets.  Ce que je peux dire, c'est que les premières semaines de leur arrivée en France, fin avril, sont parfois difficiles à cause des épisodes de froid et de pluie. Les martinets attendent le redoux du printemps pour venir nidifier chez nous. Mais ils peuvent être piégés par un refroidissement subit : les insectes se cachent, les martinets n'ont plus rien à manger et ne peuvent plus nourrir leur progéniture : c'est la catastrophe.

Pourquoi cette passion pour les oiseaux ?

L'observation des martinets permet de rester en contact avec la nature et ses cycles, même au cœur des villes. Chaque printemps, j'attends leur arrivée avec impatience, et quand j'entends les premiers cris, quand j'aperçois les premiers vols, je sais que les beaux jours arrivent. C'est un moment de bonheur tout simple et inestimable.
J'ai voulu partager ce petit moment de joie avec d'autres internautes en créant le blog "migration des martinets". L'idée de visualiser la remontée des martinets vers le nord "au jour le jour" m'a paru intéressante et poétique.
Cette passion remonte à mon enfance. Je me souviens de mon père me faisant remarquer le vol rasant des martinets au-dessus des habitations. Il suffit parfois qu'on montre aux enfants une chose toute simple pour qu'ils prennent conscience de cette valeur. C'est peut-être aussi pour cela que je suis devenu professeur des écoles. A mon tour, j'essaie de montrer à mes enfants et à mes élèves la beauté de la vie végétale et animale.

*Blog de Pierre Rigal: http://migrationdeshirondellesetdesmart.blogspot.com







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb