Val-de-Marne (94) Société

Le régime d'auto-entrepreneur booste le Val-de-Marne

Publié le  Par Paris Dépêches

image article

Malgré la Crise, on entreprend toujours en Val-de-Marne. D’après le Crocis, le Centre régional d’observation du commerce, de l’industrie et des services de la CCIP, 3 129 entreprises ont été créées au cours du 1er trimestre dans le département. Le lancement du régime d’auto-entrepreneur le 1er janvier y est pour beaucoup.

La Crise est là, le chômage aussi… mais d’après le Crocis, le Centre régional d’observation du commerce, de l’industrie et des services de la CCIP (Chambre de commerce de Paris), la hausse du taux de chômage en Val-de-Marne au 1er trimestre 2009 (+7,1%) n’empêche pas la création de sociétés. Le département a même constaté un "boom" dans ce domaine : 3 129 entreprises ont vu le jour lors des trois premiers mois de l’année. Pour le Crocis, ce succès est à mettre au crédit du régime d’auto-entrepreneur lancé par Hervé Novelli, secrétaire d’État au Commerce, à l'Artisanat et aux Petites et Moyennes entreprises, le 1er janvier dernier (voir ci-dessous). Les chiffres étonnent : le département a connu une hausse de 59% de ses créations. Soit une croissance plus importante qu’en Ile-de-France (+ 34%) ou Paris - Petite Couronne (+ 36%) sur la même période.
Toujours d’après les chiffres du Crocis, les créations d’entreprises du département au 1er trimestre 2009 ont représenté à elles seules près de la moitié des créations de l’année 2008.

L’auto-entrepreneur, c’est quoi ?  
Le régime d’auto-entrepreneur est tout neuf : il a été lancé le 1er janvier 2009. Il est une partie de la loi de modernisation de l'économie (LME) du 4 août 2008.
L’idée est simple : les personnes porteuses d’une idée qui peut faire l’objet d’une création d’entreprise, peuvent désormais sauter le pas facilement : la paperasserie d’antan est censée n’être plus qu’un mauvais souvenir. Il suffit d’aller sur le www.lautoentrepreneur.fr. On s’inscrit, et voilà, on vient de monter une société individuelle d’un click de souris.

La règle d’or : on paie les taxes et charges s’il y a chiffre d’affaires. Pas de chiffre d’affaires, pas d’argent à régler. La taxe s’élève à 13% du chiffres d’affaires pour les activités de commerce, à 23% pour les activités de service.
Autre avantage : toutes les personnes adultes peuvent créer leur boîte via le régime d’auto-entrepreneur - retraités, étudiants mêmes les chômeurs, les salariés en parallèle de leur activité principale.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb