France Société

La contraception des mineures pose problème.

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

PureStock/Sipa

Un rapport public a été rendu hier, qui préconise la gratuité des moyens de contraception pour les adolescentes. Une question qui divise les membres du Gouvernement.

Faut-il rendre gratuit les moyens de contraception pour les mineures ? Oui, selon le rapport public, cosigné par le gynécologue Israël Nisand qui fait état d'une défaillance claire dans l'accès pour les jeunes aux moyens de contraception, l'élément financier en étant une composante importante.

Si la secrétaire d'état à la jeunesse Jeanette Bougrab se déclare résolument pour cette gratuité étant donné que "ce n'est pas normal pour une fille de 13-14 ans d'être enceinte". Cependant, la question divise les femmes du Gouvernement, la secrétaire d'état aux solidarité Nora Berra elle étant contre, préférant ne pas passer par une loi mais plutôt par des incitations faites aux Agences régionales de santé pour renforcer le rôle du planning familial et des centres de planification.

Déplorant la multiplication des avortements chez les mineures, avec près de 12 000 pratiqués en 2009, la secrétaire d'état à la santé préconise, tout comme le rapport, une éducation à la sexualité renforcée ou la taxation des contenus internet pornographiques.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb