France Société

Les salariés de Florange occupent leur entreprise

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

Les employés d'Arcelor Mittal tiennent leur promesse de devenir "le cauchemar du Gouvernement", en commençant à occuper Florange ce matin.

De 150 à 200 employés d'Arcelor-Mittal sont entrés ce matin dans les locaux de la direction pour protester contre l'intention de la direction de ne pas redémarrer deux hauts fourneaux. Leur but, ils l'affirment volontiers, est d'obtenir une intervention des pouvoirs publics en leur faveur.

Découvrant des locaux vides, les salariés protestataires se sont installés dans la salle de réunion, jusqu'à nouvel ordre. Un responsable CFDT a promis ce matin au moins une action choc par semaine pour trouver une place dans la sphère médiatique et réussir à s'imposer dans la campagne présidentielle. Ce matin ont également été dressées des tentes sur les pelouses de l'usine pour prouver la détermination des employés. Jean Mangin, responsable de a CGT a d'ailleurs expliqué que "ce sera le village de la résistance où les ouvriers pourront venir parler, s'exprimer sur leur lutte et défendre leur outil de travail".

Alors que la direction annonce que le gel des hauts fourneaux n'est que temporaire, les syndicats eux craignent que cela ne devienne permanents.

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb