France Société

NDDL : les grenades des forces de l'ordre ont déjà mutilé

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

dr

À Notre-Dame-des-Landes, ce lundi 21 mai, un manifestant a eu une main arrachée par une grenade des forces de l'ordre. Les zadistes protestent. Ce n'est pas le premier cas.

Un porte-parole des manifestants a donné une conférence de presse, ce mercredi 23 mai, pour  protester contre l'usage de grenades, sans doute le modèle GLIF4, qui peuvent mutiler. Il a démenti que, la veille, vers midi,  le manifestant de 21 ans ait voulu la saisir pour la relancer, expliquant que les manifestants fuyaient. Bien que la pratique soit courante et risquée, il n'y a pas de témoignage en ce sens. La grenade aurait donc pu exploser au niveau de sa main, par un malencontreux hasard. Le procureur d'Angers (Maine-et-Loire) relève que « la nature et la localisation des lésions confortent les consatations faites par les gendarmes ».




Mikael, une main arrachée lui aussi
 

Il y a eu des précédents. Comme le cas de Mikaël Cueff, manifestant à Pont-de-Buis le samedi 26 octobre 2013 contre les portiques de contrôle devant établir la taxe sur la circulation des camions. Lui aussi a perdu une main. Il a témoigné dans Ouest-France.
 

C'est un gendarme qui lui a sauvé la vie. « Il m'a mis un garrot sur le bras, avec ma ceinture. L'hélicoptère est arrivé, j'ai été pris en charge à la Cavale Blanche, à Brest. À l'hôpital, j'ai eu des gens très compétents et serviables... » La grenade qui lui a pris sa main ? « Elle aurait dû exploser dans le ciel. Mais elle a été tirée à bout portant. Il y avait des enfants dans la maison, derrière. J'ai voulu les protéger. Je n'ai pas du tout pensé la relancer sur les gendarmes en face de nous. »... Mikaël a 33 ans. Il est carrossier poids lourds chez Bizien Turbo's Hoët, à Saint-Pol-de-Léon. « Je suis en CDD jusqu'au 31 décembre, et je devais être embauché en CDI le 1er janvier. » Avec une seule main, ce programme est compromis.


Le site Taranis News a publié sur YouTube une vidéo montrant l'explosion de ce type de grenade.
 

 


Maxime, étudiant marseillais à Lille
 

Enfin, ce jeudi 24 mai, Taranis News donne des nouvelles du blessé...


 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb