France Société

Gabriel Brisé : Rapporter en images la vraie vérité

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

Serge Alexandre

Créateur du Média indépendant, Gabriel Brisé est sorti de prison le 18 septembre. Il répond à nos questions sur son engagement comme reporter vidéo sur le mouvements des gilets jaunes à Angoulême (Charente).

Ce jeudi 19 septembre, un entretien avec Gabriel Brisé.
 

Quelle formation avez-vous ?
 

« Je n'ai aucune formation journalistique, je suis passionné par la vidéo et les caméras, c'était un rêve d'enfant que j'ai pu réaliser grâce à YouTube. »
 

Quel est votre projet pour Le Média Indépendant ?
 

« Mes projets pour le média indépendant sont multiples. Avant tout, je suis reporter du peuple pour le peuple, il me paraît essentiel de suivre le mouvement des gilets jaunes pour rapporter en images la vraie vérité, ce qu'il se passe réellement lors des rassemblements. Ce que je constate sur le terrain lors des rassemblements est aberrant. Toutes ces violences policières, qu'elles soient physiques ou psychologiques, me font peur. Je constate régulièrement beaucoup de bavures, de coups donnés par les forces de l'ordre aux manifestants même les plus pacifiques. Sommes-nous toujours en France, dans un pays de droit ? Je me pose la question. Le plus triste dans tout cela, c'est que l'on veut faire taire les journalistes freelance pour laisser la place aux grandes chaînes de télé qui ,malheureusement, ne reflètent pas du tout la vérité. Je n'ai, à titre personnel, pas l'impression de vivre la même manifestation que BFM ou autres. C'est cela qui me motive chaque jour à prendre mon matos et ne rien cacher. »
 

Vous vivez de quoi ? Pensez-vous pouvoir tirer du Média Indépendant un salaire ou le faire vivre en association ou en amateur ?
 

« Pour le moment, je ne suis pas beaucoup rémunéré grâce à mon média. Je vous avoue que j'ai tout quitté pour me lancer dans LMI, je vis à l'heure actuel grâce à la CAF, malheureusement. Mais j'ai pour but que Le Média indépendant s'agrandisse et me permette d'avoir ne serait-ce qu'un maigre salaire. Mais ce n'était pas mon but premier. »
 

Et si le mouvement des gilets jaunes s'épuise ?
 

« Si le mouvement des gilets jaunes s'épuise ? C'est une très bonne question. Pour répondre à cette question, je vous avoue avoir déjà pensé à cela. Je compte élargir les horizons. Il y a tellement de problème sociétaux, une France qui va de plus en plus mal... Je veux rester dans le vrai, dans l'info sans intox, couvrir différents sujets dont ont ne parle pas, ou dont l'on cache la vérité. J'ai pour projet de faire un grand travail sur le sujet des prisons françaises, révéler tout les dysfonctionnements de cet univers que les gens ignorent vraiment. Le Média indépendant n'est pas encore structuré. Je me vois comme cadreur reporter d'images non comme presse écrite. »


Le soutien des gilets jaunes à Gabriel Brisé, le 18 septembre (photo Serge Alexandre).







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb