France Société

Toulouse : le plan vigipirate a été activé.

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

Le chef de l'état a annoncé hier en début de soirée l'activation du plan Vigipirate dans la région de Toulouse suite à la fusillade survenue hier matin.

Après les tueries de Toulouse hier matin devant un collège juif, Nicolas Sarkozy a décidé d’activer le plan vigipirate couleur écarlate dans la région des Midi-Pyrénées, avec une surveillance accrue autour des lieux de culte. Le ministre de l’intérieur s’est même installé à Toulouse pour quelques temps, pour superviser l’enquête et jusqu’à ce que le tueur fou soit retrouvé.

Le chef de l’état a également indiqué suspendre sa campagne présidentielle jusqu’à mercredi, à l’instar de François Hollande qui fut le premier à annoncer cette suspension par le biais du porte-parole de son parti Benoit Hamon. Demain, les représentants de la communauté juive et musulmane seront reçus en même temps par Nicolas Sarkozy « pour qu’ensemble nous disions que c’est toute la République qui est à leurs côtés, pour que chacun puisse vivre sa foi et sa différence dans le cadre de la République ».

Une minute de silence dans les établissements scolaires aura également lieu ce matin « à la mémoire de ces trois petits enfants qui ne demandaient qu’à vivre » et demain se déroulera l’enterrement des soldats tués à Montauban jeudi dernier.

Pour le moment, on sait que l’arme, le scooter et le mode opératoire du tueur « sont identiques » selon Claude Guéant et le parquet de Paris a centralisé depuis hier les trois enquêtes sur des meurtres désormais qualifiés « d’assassinats et tentatives d’assassinat en lien avec une entreprise terroriste ».

Pour le moment, le tueur est décrit comme déterminé, sportif et agissant avec sang-froid. Il connait le maniement des armes et cible ses victimes, peut-être en fonction de leur origine ethnique. La piste d’un militaire xénophobe est d’ailleurs de plus en plus sérieusement envisagée et l’hypothèse islamiste a même été évoquée mais rien n’est encore définitif. La police parle d’un homme sans doute « un militaire, ancien ou en service, ou un paramilitaire, un fondu d’un groupuscule néonazi entrainé au tir ».

La première conséquence de ce drame fut l’arrêt immédiat de la campagne, avec le bouleversement et les changements des différents agendas des candidats. François Hollande et François Bayrou se sont également rendus à Toulouse, juste après le chef de l’état, tandis que le premier a annulé une participation télévisée tout comme Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen. Tous réclament l’unité de la république et une réponse forte à ce drame, ainsi qu’une arrestation rapide du tueur.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb