Hauts-de-Seine (92) Société

Nanterre : prison requise contre le recteur de la mosquée

Publié le  Par Julie Catroux

image article

Mohamed Boudjedi, recteur de la mosquée de Nanterre était jugé hier pour « abus de confiance » et « blanchiment de fraude fiscale ».

 

Accusé d’ « abus de confiance » et « blanchiment de fraude fiscale », la magistrate a requis dix-huit mois de prison avec sursis et 75000 € d’amende à l’encontre du recteur de la mosquée de Nanterre. Figure emblématique de l’islam depuis trente ans dans les Hauts-de-Seine, l’imam est accusé de ne pas avoir déclaré 24 000 euros de revenus au fisc pendant trois ans, de s’être octroyé  au moins 20 000 euros des dons des fidèles entre 2006 et 2008 et d’avoir déposé sur son compte personnel 26 000 euros de subventions versées par le Grande Mosquée. Aucun imam n’est rémunéré mais Mohamed Boudjedi jutifie ces sommes d’argent par « son salaire d’imam ».

 

Le recteur et président de l’association islamique des religieux de Nanterre, l’imam aurait confondu la subvention mensuelle de 762 euros versée par la Grande Mosquée avec un prétendu salaire. Alertée par la banque en mars 2008, la cellule antiblanchiment de Bercyva va isoler 98 000 euros de transferts douteux sur les comptes du recteur entre septembre 2006 et décembre 2007 avant de confirmer les soupçons.

 

Questionnée par la présidente du tribunal, Fabienne Siredey-Garnier sur son salaire de seulement 1200 euros et son épargne d’un montant de 70 000 euros, l’avocate de l’accusé déclare que cette somme provient de « trente ans d’économie » et de « gratifications des fidèles pour les conseils psychologiques », de  « médiateur » et des « cours d’arabe dispensés par lui même et ses enfants ». Mohamed Boudjedi était le seul à avoir la signature compte de l’association car « il ne fait pas confiance à autrui » et « il n’a pas différencié ses finances personnelles et la cause qu’il sert » a estimé la magistrate pour justifier les six mois de prison avec sursis et les 75 000 euros d’amende requis contre l’imam. Le jugement sera rendu le 12 juin.

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb