Hauts-de-Seine (92) Société

France Habitation condamné pour le délabrement de trois barres d'immeubles

Publié le  Par Roxane Bayle

image article

Flickr de Julien Brun

Le bailleur social France Habitation a été condamné à verser environ 215000 euros à 60 locataires de trois barres d'immeubles HLM, à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine).

 Déplorant la vétusté et le délabrement de leurs immeubles, situés à Asnières-sur-Seine, 60 locataires ont décidé de saisir la justice face à l'absence de réponse de leur bailleur. Et la cour d'appel de Versailles (Yvelines) leur a donné raison puisqu'elle a condamné aujourd'hui France Habitation à verser 215000 euros de dommages et intérêts à l'ensemble des locataires, pour n'avoir "pas respecté son obligation de mise en conformité avec la réglementation en matière de salubrité et d'hygiène et de réalisation des réparations occasionnées par la vétusté. "

Le tribunal d'instance d'Asnières avait déjà reconnu le "préjudice de jouissance" de ces locataires modestes, le 20 mars 2012 : ceux-ci avaient envoyé des lettres de protestation au bailleur, restées sans réponse. Les caractéristiques des immeubles, relevées par un huissier en septembre 2010, font froid dans le dos : "Fils d'électricité dénudés, pas d'électricité dans les parties communes, électricité à l'état vétuste, murs tagués, saleté, odeurs de poubelle pestilentielles dans les caves, boîtes aux lettres abîmées, poubelles pleines devant l'immeuble ".

"Victoire pour les occupants de HLM"

Pour l'avocat des locataires, Maître Arnaud Métayer-Mathieu, la condamnation est rare, mais aura vocation à se reproduire : "C'est une grande victoire pour les occupants de HLM : elle confirme qu'un loyer modéré ne signifie pas que le bailleur aurait des obligations modérées" dit-il à la sortie de l'audience.

Etonnant paradoxe, France Habitation se vante sur son site internet de donner "un cadre de vie de qualité" à près de "130000 personnes, parmi les plus modestes". Le bailleur avait fait appel de sa première condamnation, voulant prouver l'absence de troubles, réellement subis par les locataires, avec l'appui d'un document établissant l'indice de satisfaction après les travaux de réhabilitation. Ces derniers ont eu lieu en 2009 mais n'ont rien changé. Le bailleur France Habitation possède 50000 logements locatifs en Ile-de-France.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses

reactionsvos réactions (2)

avatar

frenchie971

04/12/2013 21:27

Etes-vous sûrs que la photo correspond? Tout ce tas de climatiseurs pour des locataires modestes? Bizarre !

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

04/12/2013 21:27

Etes-vous sûrs que la photo correspond? Tout ce tas de climatiseurs pour des locataires modestes? Bizarre !

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Hades

13/02/2015 13:12

La Mairie de Paris devrait avoir honte de signer des conventions avec ce genre de bailleur d'autant qu'aucune clause n'est imposée a ce bailleurs en cas de manquement à ses obligations . Cette société en gros chiffres d'affaires n'a pas sa place dans le social. il faut retirer toutes subventions de rénovation a ces bailleurs et les condamner en justice . Alors Bravo a l'avocat qui a su les combattres en grande action commune car comme disait Un avocat il n'y a qu'un pouvoir pour contrer un autre pouvoir et face au pouvoir étatique autant que la masse soit importante

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

13/02/2015 13:12

La Mairie de Paris devrait avoir honte de signer des conventions avec ce genre de bailleur d'autant qu'aucune clause n'est imposée a ce bailleurs en cas de manquement à ses obligations . Cette société en gros chiffres d'affaires n'a pas sa place dans le social. il faut retirer toutes subventions de rénovation a ces bailleurs et les condamner en justice . Alors Bravo a l'avocat qui a su les combattres en grande action commune car comme disait Un avocat il n'y a qu'un pouvoir pour contrer un autre pouvoir et face au pouvoir étatique autant que la masse soit importante

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb