Hauts-de-Seine (92) Société

Levallois-Perret : un entraîneur de tennis est soupçonné de viols sur mineures

Publié le  Par Antoine Sauvêtre

image article

steve lorillere - flickr

Un entraîneur officiant au club de tennis de Levallois-Perret est soupçonné de viols sur mineurs. Les faits, que l’homme nie, se seraient déroulés entre 1999 et 2005 alors qu’il travaillait pour plusieurs clubs franciliens.

Le Sporting Club Levallois est dans la tourmente. Un entraîneur de 48 ans officiant dans ce club de tennis des Hauts-de-Seine est soupçonné de viols sur plusieurs jeunes sportives âgées de 12 à 17 ans, selon RTL. Les faits se seraient déroulés entre 1999 et 2005. A l‘époque, l’homme « ne travaillait pas à Levallois, mais à Sarcelles », déclare Isabelle Balkany, première adjointe au maire de Levallois-Perret. Il aurait également travaillé pour d’autres clubs franciliens mais les actes qui lui sont reprochés ne se seraient jamais produits dans l’enceinte des clubs. « Il est arrivé chez nous en 2008 et a toujours travaillé dans notre club avec son épouse. Il n’y a jamais eu la moindre plainte contre lui », témoigne l’épouse de Patrick Balkany.

Henri Leconte entendu comme témoin

Une information judiciaire a été ouverte en mars après que l’une des jeunes filles ait déposé plainte. Depuis, deux autres élèves de l’entraîneur ont rapporté des faits similaires aux enquêteurs. « L’homme a été arrêté le 5 mai et placé en garde à vue jusqu’à son déferrement ce mercredi », explique une source policière. L’individu nie les faits et les enquêteurs cherchent donc de nouveaux témoignages. A ce titre, Henri Leconte, ancienne gloire du tennis français et président de la section tennis de Levallois-Perret où travaille le suspect, a été entendu par la police en tant que témoin.

Le spectre Régis de Camaret

Dans le monde du tennis, l’entraîneur inculpé est relativement connu. Il entraîne des espoirs de ce sport au club de Levallois, associé à la Fédération française de tennis. Selon RTL, l’homme évoque des relations sexuelles consenties avec ses anciennes élèves. Une affaire qui rappelle étrangement celle de Régis de Camaret, un ancien entraîneur de tennis qui a été condamné en appel à 10 ans de prison ferme en février dernier. Plusieurs plaintes avait été déposées contre ce coach du club des Marres à Saint-Tropez, pour des viols commis sur des mineures entre 1977 et 1989. Parmi les victimes figurait Isabelle Demongeot, une ancienne championne de tennis des années 1980 et 1990.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb