Monde Société

Satan, bouc émissaire

Publié le  Par Un Contributeur

image article

dr - Dessin Jacques Terpant

Le pape François a dénoncé la main de… Satan.

Dimanche, en concluant le synode sur la protection des enfants, le pape François a dénoncé la main de… Satan.
C'est pratique, Satan !
Ce n'est pas lui qui "viole nos enfants, mais des prêtres", s'est insurgé Francesco Zanardi, le responsable d'une des huit associations de victimes qui avaient été reçues par la commission. Le souverain pontife a énoncé des principes, mais n'a pas annoncé les actes concrets que les victimes étaient en droit d'attendre. Rien n'a été dit sur la levée du secret pontifical ni sur le sort réservé aux évêques qui ont protégé les prêtres pédophiles. "De la tolérance zéro, on est passé à la crédibilité zéro", a encore déclaré cet Italien.


"Patience, patience !" laisse-t-on entendre à Rome.


Je crois que l'Église reste dans le déni ou l'hypocrite relativisation d'un problème (certains évêques, en tout cas, le sous-estiment toujours) qui ébranle pourtant ses propres piliers. Elle ne mesure pas encore le danger auquel elle s'expose. Alors, la liste des scandales va s'allonger de mois en mois. Aujourd'hui, on apprend que le cardinal Pell, numéro 3 du… Vatican, a été reconnu coupable de pédophilie.
A qui le tour ?
Le mulot, effaré !

 






Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb