Grand Paris Société

Le projet du parc Napoléon se précise

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

C'est un projet porté par le député Yves Jégo, qui veut faire concurrence aux parcs Disney et Asterix déjà présents en Ile-de-France.

Ce projet, l'élu de Montereau-Fault-Yonne y tient visiblement : un parc Napoléon, implanté en Ile-de-France. Le député-maire Yves Jégo présentera le projet, nommé le Bivouac de Montereau, le 18 février prochain.

"C'est l'oeuvre de ma vie!" s'enthousiasme Yves Jégo qui explique le point de départ de ce projet comme résultant d'une interrogation, "comment notre territoire, oublié du Grand Paris, peut-il attirer des emplois et modifier notre image? Réponse : Napoléon!". Qui plus est, le porteur du projet insiste sur l'attractivité internationale du personnage qui "est très porteur à l'international, surtout en Chine. Or, la France n'a jamais rien fait de son héros national, il y a un vide sur cette destination".

Le député-maire désire faire construire ce parc en Seine-et-Marne car c'est dans ce département qu'a eu lieu une victoire historique, et au cours des Journées Napoléon, qui se déroulent chaque année et durant lesquelles sont reconstituées des scènes de batailles, près de 20 000 personnes font le déplacement, ce qui prouve donc une véritable passion.

Le projet "qui propose de créer des richesses par la culture historique" est conçu comme à la fois un parc de loisirs, des hôtels et centres de conférences, et sera très bien desservi par tout un réseau d'autoroutes et de TGV. Pour le promoteur du projet, "l'objectif est d'inventer un parc du XXIe siècle à la croisée des cultures et des loisirs", et il précise que "tout tient en quatre mots : historique, ludique, numérique et écologique". On pourrait donc y retrouver des reconstitutions, des spectacles en 3D, de grandes attractions culturelles ou des manèges sophistiqués pour les enfants.

D'un point de vue matériel, un tel projet nécessite 50 à 100 hectares par lesquels passent une ligne TGV, ainsi que des fonds allant de 200 à 250millions d'euros. Pour trouver ces fonds principalement privés, Yves Jégo a commencé à consulter des investisseurs français, brésiliens, qatariens et indiens. Au total on espère 1,5-2 millions de visiteurs par an, mais une ouverture n'est pas prévue avant au moins 2017. Pour le moment, deux années d'études vont avoir lieu et si elles aboutissent, alors la première pierre du parc sera posée en 2014.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb