Grand Paris Société

Dans les bidonvilles, on s'attend à l'expulsion

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

Thomas Bérard

Dans les 571 bidonvilles de France, hébergeant 60.000 personnes, on ne dormira pas tranquille cette nuit. Le 1er novembre, c'est la trêve des expulsions et on s'attend à ce qu'elles aient lieu avant...

La radio RTL a soulevé le problème : la loi a étendu la trêve des expulsions aux bidonvilles. On ne pourra plus évacuer ces gens (60.000 dans tout le pays) avant le 30 mars. On s'attend donc à des expulsions massives avant, c'est-à-dire ce lundi 30 octobre ou le mardi 31. Il faut noter que si le relogement est prévu, les expulsions peuvent quand même avoir lieu pendant la trêve.


En Île-de-France, il y a 113 bidonvilles ou points d'hébergement précaire. Valérie Pécresse, présidente de la région, s'en était émue, sur RTL toujours, le vendredi 20 octobre.
 


Photo de tête : Un bidonville à Epinay-sur-Orge, expulsé depuis, de Thomas Berard. Il expose "Vendredi chez les Robinsons" à la MJC Jacques-Tati, 14 bis, avenue Saint-Laurent à Orsay,. Vernissage le mercredi 8 novembre à 18h30.
Les Robinsons, ou Intermèdes Robinsons, est une association qui s'occupe d'animation, éducation, vie sociale en milieu défavorisé.

 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb