Grand Paris Société

Compiègne : l'équipage de la Futaie des Amis reprend la chasse

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

dr

L'équipage de la Futaie des Amis, suspendu un mois après l'incident de La Croix-Saint-Ouen (Oise), reprendra la chasse ce week-end en forêt de Compiègne.

Sans Alain Drach, le veneur interdit de chasse pour la saison, l'équipage de la Futaie des Amis devrait à nouveau pratiquer la chasse à courre en forêt de Compiègne. Les battues reprendront un mois après la mort d'un cerf poursuivi et tué jusque dans un pavillon, le 21 octobre, scandale national suivi d'une manifestation de 400 opposants le samedi 28 octobre à Saint-Jean-aux-Bois.


Le cerf tué à La Croix-Saint-Ouen.


Sur cet équipage de la Futaie des Amis, on lira les explications d'Alain Drach lui-même, tout à sa passion, sur le site chassons.com. Tout le charme d'un vocabulaire et de pratiques  ancestrales...

« À raison d’une cinquantaine de chasses par saison depuis de nombreuses années trop de souvenirs et de moments d’exceptions se superposent pour qu’une anecdote ou un souvenir n’efface les autres.

L’Équipage a pris son 1.500e cerf en 2012 et vous imaginez combien tant de laisser courre et d’hallalis ont pu laisser de marques dans mon esprit.

Mille images de cerfs rusant dans un ru ou livrant des animaux de change avant de se remettre calmement dans un roncier, mille autres d’un chien retrouvant une voie que nul autre n’avait sentie ou mettant immédiatement bas sur un change qui se lève devant lui… »


Les opposants sont moins sensibles à ce petit côté désuet et ont établi un dossier, qu'on lira sur abolitionchasseacourre.org.

 

« Après l'Allemagne il y a déjà plus de 40 ans, la Belgique en 1995, l'Ecosse en 2002, l'Angleterre et le Pays de Galles viennent à leur tour d'interdire la chasse à courre sur leur territoire. En France, cette pratique d'un autre temps est toujours autorisée du 15 septembre au 15 mars. La chasse à courre permet à quelques 400 équipages, nantis de 17.000 chiens et 6.000 chevaux, d'aller chasser le cerf, le chevreuil, le sanglier ou, plus modestement le renard, le lièvre ou le lapin, sans pour autant participer à la régulation des espèces puisque le nombre de bêtes tués par chasse à courre est infime par rapport au nombre d'animaux abattus dans une saison de chasse : 1.300 cerfs sur 36.000 tués pendant la saison2002-2003, 800 chevreuils sur 46.000, 400 sangliers sur 440.000 et environ 400 renards et 650 lièvres. Ce n'est donc pas tant la quantité des animaux qui est révoltante que la manière dont ils sont chassés. »


 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb