Grand Paris Société

A Bonneuil-en-Valois, un cerf sauvé de la chasse à courre

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

Karine Van Assche

Ils ont réussi à sauver un cerf traqué lors d'une chasse à courre :les habitant de Bonneuil-en-Valois (Oise), où la chasse est interdite dans le village par arrêté municipal, ont fait reculer l'équipage et sauvé l'animal.

Cela s'est passé mardi  26 décembre à Bonneuil-en-Valois. Un cerf est venu poursuivi par un équipage de chasse à courre est venu se réfugier près des maisons. Les habitants l'ont défendu et ont suffisamment fait preuve de volonté pour faire reculer les chiens et l'équipage. 

 


Ce film a été pris sur place, des photos aussi montrent le cerf à bout, cerné par les chiens.


Une habitante raconte au Parisien

«Ça a été chaud. On devait être plus d’une trentaine. Les chasseurs ont été insultés de tous les noms. Le propriétaire refusait de les laisser entrer chez lui. Ici, à Bonneuil-en-Valois, on ne se laisse pas faire. Les chasseurs doivent savoir qu’ils se feront accueillir…»



Le fait est assez rare pour être remarqué et il est dû aux égarements de l'équipage de la Futaie des Amis, à La Croix-Saint-Ouen (Oise), où un cerf a été tué dans une maison par le maître d'équipage, Alain Drach, entraînant un scandale national.


 Sur les photos, on peut voir que le cerf est blessé à une patte arrière.
 


Cette fois, il est clair que la population a choisi le camp des cervidés et ne tolère plus qu'on vienne tuer dans les agglomérations. On s'interroge encore sur le comportement des chasseurs, dans ce genre de situation, qui avait pourtant fait l'objet d'un rappel... Cette nouvelle affaire aura évidemment des suites...







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses

reactionsvos réactions (3)

avatar

celine

27/12/2017 10:36

merci à vous !

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

27/12/2017 10:54

bravoooooooooooooooooooooooooooo j en ai les larmes aux yeux il y a encore des humain(e)s dignent de ce nom qui ont la force de braver les tortionnaires, la connerie, et............... de sauver la vie, bien sacre que nul n a la droit de bafouer ! merciiiii

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

cecile

27/12/2017 10:54

bravoooooooooooooooooooooooooooo j en ai les larmes aux yeux il y a encore des humain(e)s dignent de ce nom qui ont la force de braver les tortionnaires, la connerie, et............... de sauver la vie, bien sacre que nul n a la droit de bafouer ! merciiiii

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

27/12/2017 10:36

merci à vous !

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Mariva

27/12/2017 13:13

Très étrange ces résidus des siècles passés dont le divertissement est encore de faire souffrir avant que de tuer. Je m’interroge sur leur part d'humanité... J'espère ne jamais être confrontée à ce spectacle dégradant pour cette honteuse gente chasseresse mais BRAVO et MERCI aux gens de Bonneuil ; Il faut du courage pour tenir tête aux brutes sanguinaires, toujours sûres de leur bon droit et de leur supériorité sur les "gueux" qui n'ont pas les moyens ou le goût de se payer une meute, un cheval et une trompe de chasse ! Comme ça réconforte de constater qu'une part de l'humanité a su évoluer dans le bon sens !

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

27/12/2017 13:13

Très étrange ces résidus des siècles passés dont le divertissement est encore de faire souffrir avant que de tuer. Je m’interroge sur leur part d'humanité... J'espère ne jamais être confrontée à ce spectacle dégradant pour cette honteuse gente chasseresse mais BRAVO et MERCI aux gens de Bonneuil ; Il faut du courage pour tenir tête aux brutes sanguinaires, toujours sûres de leur bon droit et de leur supériorité sur les "gueux" qui n'ont pas les moyens ou le goût de se payer une meute, un cheval et une trompe de chasse ! Comme ça réconforte de constater qu'une part de l'humanité a su évoluer dans le bon sens !

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb