Grand Paris Société

La Garenne-Colombes : violentée et… expulsée !

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

dr

Le tribunal d’instance de Colombes n’a pas fait preuve de beaucoup d’humanité en expulsant une femme violentée par son mari.

Relatée sur le site le parisien.fr (13 août), cette histoire incroyable à La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine). Une femme, victime de violences conjugales, est sous le coup d’une procédure d’expulsion et devra avoir quitté son appartement HLM  avant le 12 septembre.

En 2016 quand le couple a aménagé dans cet immeuble du groupe 3 F, les violences ont commencé, l’homme reprochant à sa femme de ne pas en faire assez après sa fracture du poignet. « J’étais fainéante, menteuse… », raconte cette femme de 37 ans.

Excédés par les cris et les disputes, les voisins ont porté plainte sans d’ailleurs avoir essayé d’intervenir auprès du couple ou du bailleur. Ce n’est que fin mars dernier après un dépôt de plainte de sa femme que l’homme a été placé en garde à vue et n’est pas revenu au domicile. Mais la procédure lancée après la plainte initiale des résidents de l’immeuble a suivi son cours jusqu’à ce que le tribunal d’instance de Colombes (Hauts-de-Seine) ordonne récemment l’expulsion, précisant de manière presque surréaliste que « la plainte déposée pour violence conjugale par Madame ne fait que corroborer les troubles. » Et donc qu’elle devait être expulsée ! Il faut à cet effet préciser que les deux membres du couple étant titulaires du bail, la résiliation s’appliquait à eux deux. CQFD…

Bien entendu, la femme expulsée qui dit ne pas comprendre qu'on l'expulse avec ses deux enfants (on la comprend...), a fait appel de cette décision, son avocate, Me Rosset, estimant que le juge « aurait  pu agir avec humanité et renvoyer l’affaire à une date ultérieure. » A suivre.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses

reactionsvos réactions (1)

avatar

Poulbot

15/08/2018 10:55

Elle est bien la justice française, elle expulse une femme et ses enfants victime de violence conjugale mais laisse tranquille les mauvais payeurs chroniques pendant des années.

NOTE : commentaire corrigé

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses

avatar

Anonymous

15/08/2018 10:55

Elle est bien la justice française, elle expulse une femme et ses enfants victime de violence conjugale mais laisse tranquille les mauvais payeurs chroniques pendant des années.

NOTE : commentaire corrigé

RépondreSignaler un abus

Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prévenir des réponses




Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb