Seine-Saint-Denis (93) Société

Des étudiants mis en boites dans des conteneurs

Publié le  Par Paris Dépêches

image article

© DR

A l’heure du manque de logements étudiants, la ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Pécresse, avait annoncé en janvier dernier l’installation de studios dans des conteneurs de cargos. Aujourd’hui, ce projet prend forme et devrait bientôt voir le jour à l’université Paris-XIII (93).

200 habitations démontables vont être construites et proposées aux étudiants de  Paris-XIII (93). Des conteneurs (ou containers) de  25 m² avec eau, électricité, sanitaires, cloisons, chambres… Pour  25 000 euros chacun. "Nous tentons de répondre à la demande des étudiants explique André Tardieu (photo ci-contre), vice-président chargé des études et de la vie universitaire à Paris-XIII. L’idée, c’est d’avoir en parallèle d’une construction classique, la possibilité d’un habitat  transitoire. On souhaite que ce projet soit réalisé le plus tôt possible." Par ailleurs, A.Tardieu souligne que "cela ne remet pas en cause le plan de construction de nouveaux logements assuré notamment  par le CROUS (1)."

André Tardieu © Hervé de Brus

L'idée vient d'ailleurs

Au Pays-Bas, ces fabrications provisoires ont déjà été testées par des étudiants. Une  délégation d’élus, d’universitaires et d’administratifs ont d'ailleurs participé à un voyage à Amsterdam pour visiter un site aménagé. "Les étudiants étaient très intéressés, raconte André Tardieu. Ils ont posé beaucoup de questions".

Inquiétudes

Pour l’UNEF (Union nationale des étudiants de France), ces grosses boîtes métalliques ne sont vraiment pas à la hauteur. "Nous proposer de vivre dans des containers à cargos est une mesure gadget, assure Laurianne, étudiante en droit à Paris-XIII. Sans parler des conditions d’isolation sonore." Pour certains, le loyer semble trop élevé : "C’est plus cher que des logements en cité U,  poursuit Laurianne. On nous offre un tarif d’environ 200 euros par mois ! Nous préférons loger dans une vraie chambre universitaire, moins grande, mais avec un loyer qui ne dépasse pas les 130 euros." Laurianne assure que c'est tout le système d'hébergement en cités universitaires qui est menacé. "La ville d’Antony (92) accueille la première cité U d’Europe. Celle-ci risque d’être détruite. Le bâtiment C qui représentait 500 places a déjà été muré." Pour l’heure, les étudiants de l’UNEF réclament "au plus vite"  l’application du plan Anciaux de 2004 (2) qui prévoit la construction de 50 000 nouveaux logements et la rénovation de 70 000 autres. "Aujourd’hui, seulement deux tiers de ces logements ont été réalisés. La réalité c’est qu’au niveau national, 7% des étudiants peuvent loger en cités U... En région parisienne, seulement 3%."

Corinne Binesti

(1) CROUS : Centre régional des œuvres universitaires et scolaires.
(2) En 2004, le rapport Anciaux estimait qu’il manquait en France 120 000 logements étudiants. Un plan de rattrapage avait été lancé.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb