Seine-Saint-Denis (93) Politique Société

Éric Raoult : Instaurer une confrontation d’idées sur l’identité nationale

Publié le  Par Paris Dépêches

image article

© DR

Éric Besson, ministre de l’Identité nationale, annonce le lancement d'"un grand débat sur les valeurs de l'identité nationale, sur ce qu'est être Français aujourd'hui". L’avis d’un ancien ministre de la Ville, actuel député-maire UMP du Raincy (93), Éric Raoult.

Paris dépêches : Vous soutenez l'idée lancée par Éric Besson d'un débat pour promouvoir l'identité nationale… Quelle est votre définition de ce concept ?

Éric Raoult :
Ce sont des repères communs, partagés par tous les membres d’une nation, un drapeau, une culture etc… Promouvoir l’identité nationale, c’est marquer sa volonté de défendre des valeurs. C’est primordial.

Vous estimez que cette question est tabou… Sur le terrain, dans votre ville du Raincy par exemple, c’est un sujet qu’il est exclu d’aborder ?


Pendant les vingt dernières années, on a assisté à un véritable kidnapping du mot "national" par le FN. C’est une erreur de lui avoir laissé parce qu’aujourd’hui on ne peut plus le prononcer. Ce concept doit pourtant faire l’objet d’un débat qui appartient à tous. Nous, nous voulons instaurer une confrontation d’idées sur l’identité nationale avec absolument tout le monde. Ce concept n’est pas de droite : regardez Blum et Jaurès à leurs époques. Nicolas Sarkozy veut dépasser les blocages qui nous obligent par exemple à nous justifier à chaque fois que l’on veut chanter une Marseillaise à la fin d’un meeting.
Je reviens juste d’Israël… Là-bas, il y a des drapeaux israéliens partout. Ce pays n’est pas pour autant d’extrême droite que je sache.

Allez-vous organiser des réunions avec la population dans votre circonscription de Seine-Saint-Denis ?

Écoutez, j’ai joint le cabinet d’Éric Besson. Je dois avoir le ministre au téléphone demain. On va s’organiser pour se décomplexer vis-à-vis de l’idée d’identité nationale. Je pense qu’on va faire des réunions au niveau du département oui. Vous savez, les cérémonies que les sous-préfectures prévoient quand un étranger se fait naturaliser sont des moments d’extrême émotion… Voir de nouveaux Français de toutes les couleurs chanter la Marseillaise, moi ça me met les larmes aux yeux.

Éric Besson propose d’inclure dans la loi l’apprentissage de la Marseillaise dans les écoles, avec l’obligation de chanter l’hymne au moins une fois par an. Vous êtes d’accord ?

Bien sûr. Cela se fait partout chez nos voisins étrangers. Quand on gagne une Coupe du monde, on chante bien la Marseillaise. On a intérêt à se réaccaparer les valeurs de la nation.



Propos recueillis par Sylvain Jedrezak


Photographie : © Blog d'Éric Raoult







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb