France Economie

Livret A : les Français récupèrent leurs sous

Publié le  Par Raphaël Didio

image article

Flickr - Vincent Foucoin

Le taux du livret A va passer de 1,25 % à 1 % à compter du 1er août, tandis que le taux d’inflation continue de baisser.

Si livret A est le placement préféré des Français, ces derniers n’hésitent pas à puiser dans leur épargne. En mai, ce sont 90 millions qui ont été retirés par les épargnants, avant de voir ce chiffre monter à 130 millions au mois de juin. Les ménages ayant des économies semblent également délaisser ce placement rémunéré actuellement à 1,25 %, qui passera à 1 % à compter du premier août.


Sur les six premiers mois de l’année, le montant total de la collecte atteint les 3,76 milliards d’euros à fin juin contre 15,5 milliards lors de la même période l’année dernière. Il y a plusieurs raisons qui expliquent ce désintérêt pour le livret A qui engrange encore plus de 268 milliards d’euros et qui permet de financer en grande partie le logement social. En 2013, une partie des ménages avait profité du rehaussement du plafond à 22 950 euros en janvier 2013 pour y mettre leurs économies.


Le livret A moins compétitif que d’autres supports


Mais cause d’une inflation très faible, le taux de rémunération du livret A est moins compétitif comparé à d’autres supports tels que les assurances  vie ou les livrets proposés par les banques, dont certaines n’hésitent pas à faire des promotions à des taux très attractifs. D’après la Fédération française des sociétés d’assurance, les rendements sont supérieurs à 2,5 % sur une année. L’assurance-vie a engrangé 8,8 milliards d’euros sur les cinq premiers mois de 2014 tandis que les livrets bancaires  ont récolté plus de 6 ,9 milliards d’euros depuis le 1er janvier.


En raison de la crise et de la baisse du pouvoir d’achat, les Français sont souvent obligés de plonger dans leurs économies pour faire des dépenses de la vie courante ou des investissements plus conséquents. Le livret A reste toutefois un placement liquide, défiscalisé et dont la rémunération est connue. Il est en effet exonéré d’impôt et des prélèvements sociaux alors qu’ils sont de 15,5 % sur les autres placements.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb