France Economie

Le rapport Spinetta, avis de décès du petit train

Publié le  Par Fabrice Bluszez

image article

DR (copie d'écran

Le réseau SNCF a été conçu a une époque où la voiture individuelle, c'était de la science-fiction... Pour moderniser, un rapport fait le point et propose des pistes. La CGT annonce une grève le 22 mars.

Sous le nom de rapport Spinetta, pour Jean-Cyril Spinetta, ancien patron d'Air France, voilà 127 pages qui annoncent du changement à la SNCF Philippe Martinez, de la CGT, a annoncé ce vendredi 16 février une "manifestation nationale" des cheminots le 22 mars. Le rapport est un peu compliqué, Le Monde en a tiré neuf points essentiels. Les voici.

 

  • La possible reprise de la dette par l’Etat
     

La dette de SNCF Réseau,a atteint 46 milliards d’euros fin 2017. Un trou qui se creuse chaque année de 3 milliards d’euros.
 

  • La transformation en SA
     

Actuellement, ce sont des établissements publics à caractère industriel et commercial (EPIC) : des sociétés anonymes (SA) à capitaux publics, ça sent la privatisation...
 

  • La mise en place de la concurrence
     

Obligation européenne : il y aura des trains concurrents à ceux de la SNCF en 2021. Pour les TER, les lignes seraient confiées à une société après mise en concurrence.
 

  • L’extinction programmée du statut de cheminot
     

Il « sera réservé aux anciens et s’éteindra de lui-même dans une trentaine d’années ». c'est là-dessus que la CGT a bondi.
 

  • Les petites lignes sur la sellette
     

« Il paraît impensable de consacrer près de 2 milliards d’euros à seulement 2 % des voyageurs, grondent les auteurs du rapport. Sur les plus petites lignes, « chaque kilomètre parcouru par un voyageur coûte 1 euro à la collectivité ». Et le Huffington Post résume : « Ce réseau a été tracé pour l'essentiel aux XIXe et XXe siècle, à une époque où la voiture individuelle était l'exception, si ce n'est de la science-fiction. » 
 

  • La priorité à la modernisation
     

Autour des grandes métropoles, le réseau a vieilli et est inadapté au transport de masse. La modernisation « doit rester la priorité ».
 

  • Le TGV arrêté dans son expansion
     

Le rapport Spinetta popose de régénérer les lignes anciennes comme Paris-Lyon, Paris-Tours et Paris-Lille plutôt qu'en créer de nouvelles.
 

  • Le fret ferroviaire filialisé
     

L’activité de transport de marchandises laisse une dette de plus de 4 milliards d’euros et serait confié à une filiale.
 

  • Les gares et la police ferroviaire rattachées à SNCF Réseau
     

Le rapport Spinetta suggère un rattachement à SNCF Réseau de la filiale Gares & Connexions (dépendant de SNCF Mobilités) et de la sûreté ferroviaire.


80 % des trains de voyageurs circulent sur moins d'un tiers du réseau.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb