France Economie

Cameroun : les otages français libérés

Publié le  Par Gaspar S.

image article

Capture d'écran Youtube.

Les sept français retenus prisonniers depuis le 19 février ont été libérés dans la nuit.

L'Elysée fait part d'un «immense soulagement». Le collaborateur de GDF Suez et sa famille, enlevés en février 2013, viennent d'être libérés. C'est le président camerounais, Paul Biya, qui a annoncé la nouvelle aujourd'hui. Les autorités camerounaises n'ont pas souhaité en dire plus sur les modalités de la libération des otages. Yaoundé évoque seulement une collaboration étroite avec les gouvernements du Nigeria et de la France.

 

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a fait savoir qu'il allait se rendre au Cameroun pour rencontrer la famille libérée. Au journal Le Monde, il a fait part de sa satisfaction : «On travaillait sur cette libération depuis beaucoup de temps. (…) Tout le monde est sain et sauf, très heureux. Je les ai eus au téléphone. Ils ont tous été libérés.»

 

L'enlèvement de la famille – dont quatre enfants – avait été revendiqué par la secte islamiste Boko Haram. Il s'était déroulé durant la visite d'un parc national. Huit Français sont toujours retenus au Sahael. La zone connaît une vague d'enlèvements et d'assassinats depuis plusieurs années.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb