France Economie

Ce que Hollande a annoncé aux entrepreneurs [vidéo]

Publié le  Par Gaspar S.

image article

Parti socilaiste - Flickr

Hier, 29 avril,Français Hollande recevait 300 entrepreneurs à l'Elysée. Le président a annoncé plusieurs mesures pour protéger ''ceux qui créent de la richesse et prennent des risques''.

Cette rencontre devait être une réponse aux doléances des «Pigeons», ce collectif d'entrepreneurs qui s'était montré très critique envers la politique fiscale du gouvernement. Pour la clôture de ces Assises de l'entrepreneuriat, François Hollande a pris la parole. Le président de la République a égrené des mesures visant à «renforcer l'esprit d'initiative.»

 

Il a notamment été annoncé des mesures sur la fiscalité des plus-values réalisées à la revente d’une société ou de parts de société. Cette fiscalité sera alignée sur la barème de l’impôt sur le revenu, comme Hollande s'y était engagé.

 

 

 

 

 

Certes, la totalité des cessions seront désormais concernées par la taxation, y compris les transmissions intra-familiales, la vente pour partir à la retraite ou les jeunes entreprises innovantes, jusqu’ici exonérées. Cependant, le cadre fiscale des cessions d'entreprises est allégé, notamment pour les cessions ayant lieu après une longue période de possession. En outre, la Banque publique d’investissement (BPI), va créer un financement entièrement consacré à la création d’entreprise dans les quartiers les plus défavorisés, et ce, dès l'été prochain.

 

Un programme scolaire éducatif

 

François Hollande a aussi annoncé sa volonté d'ouvrir les Français au monde de l'entreprise. Ainsi, un programme éducatif sera mis en place de la «sixième à la terminale» dans tous les établissements du pays. Ce programme «s’inscrira dans le cadre du parcours d’information, d’orientation et de découverte du monde professionnel», a précisé le président.

 

«Il nous revient de faire tomber les barrières sociales, culturelles, géographiques, psychologiques, financières, pour que la création d’entreprise soit, si je puis dire, démocratisée (...) Une création d’entreprise, c’est aussi avoir une chance de plus d’accéder à la promotion sociale», a affirmé le chef de l'Etat. Des chefs d'entreprise devraient intervenir dans les établissements scolaires pour rencontrer les élèves.

 

Parallèlement au nouveau financement proposé par la BPI à destination des quartiers défavorisés, «un dispositif entrepreneur-étudiant» va être mise en place. Il permettra notamment aux étudiants ayant créé leur activité en cours de cursus de bénéficier encore un certain temps de la couverture sociale attachée à leur statut d’étudiant, et d’obtenir le refinancement du prêt contracté pour leurs études. Par ailleurs, l’assurance-vie sera réformée pour «favoriser davantage l’investissement en actions».







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb