France Economie

Propositions de loi sur l'édition à l'Assemblée : y a-t-il conflit d'intérêt ?

Publié le  Par Gaspar S.

image article

Tyrexito - flickr

Le député Hervé Gaymard a déposé plusieurs propositions de loi sur l'édition depuis 2008. Il est aussi membre du conseil d'administration de Dargaud, géant de l'édition de bandes dessinées. Des questions se posent sur un éventuel conflit d'intérêt.

Hervé Gaymard, ancien ministre de l'Economie, est député de Savoie. Il est aussi membre du conseil d'administration de Dargaud, un poids lourd de l'édition. Cette double casquette pause question : le député est très investi dans la commission des affaires culturelles à l'Assemblée nationale. Ainsi, il a déposé quatre propositions de loi sur le livre entre 2008 et 2011.

 

Son entrée au conseil d'administration de Dargaud date de janvier 2007. A cette époque, il n'était plus député depuis juillet 2002. «Je suis fana de BD depuis l'adolescence, et j’ai toujours été passionné par le livre. Ils m'ont proposé [d'être membre du CA] un peu en tant que lecteur, à une époque où je n’étais plus parlementaire. Ça ne me prend que deux fois trois heures par an», assure le député au site rue89.

 

Des lois très bien accueillies par les professionnels du livre

 

Oui mais voilà. Une fois redevenu député, Hervé Gaymard a gardé son siège au CA de Dargaud. Un choix qui fait aujourd'hui polémique. D'autant que les textes proposés par l'élu ont souvent consisté à défendre l'édition. Ces lois – adoptées avec de larges majorités – ont toutes reçues un accueil très favorables par les professionnels du livre.

 

Et pour cause : la première loi proposée, votée en décembre 2008, visait à assouplir les délais de paiement des fournisseurs auxquels sont tenus les libraires. En octobre 2010, un autre texte rédigé par Hervé Gaymard visait à à imposer un prix unique pour les ventes en ligne de livre. Surtout, selon le journal Le Monde, l'ancien ministre est à l'origine d'un texte visant à aligner le taux de TVA du livre numérique, à 19,6 %, sur celui du livre papier, alors fixé à 5,5 %.

 

En février 2005, Hervé Gaymard, alors ministre de l'Économie et des Finances, avait été poussé à démissionner. Plusieurs journaux avait révélé que le ministre et sa famille étaient logés dans un duplex privé de 600 m2 loué par l'État au prix de 14 000 € par mois, rue Jean-Goujon. Hervé Gaymard avait remboursé l'ensemble des loyers dus par l'Etat.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb