France Economie

Électricité : la hausse des tarifs aurait pu être pire...

Publié le  Par Gaspar S.

image article

mll - flickr

Lundi 8 juillet, tard dans la soirée, le gouvernement a annoncé une hausse des tarifs de deux fois 5 % en août 2013 puis 2014. La Commission de régulation de l’énergie (CRE), elle, préconisait une hausse de près de 14 %.

«Protéger autant que possible le pouvoir d’achat des ménages.» C'est ce que le tout nouveau ministre de l'Ecologie Philippe Martin a expliqué vouloir faire. Aussi, l'inévitable hausse de l'électricité – si elle reste particulièrement importante au regard des augmentations tarifaires précédentes – est moindre que ce que recommandait la Commission de Régulation de l’Energie (CRE).

 

A lire : Prix du tabac, TVA, tarifs du gaz : juillet, le mois des changements

 

Le gouvernement a donc décidé d'une double hausse de 5 % des tarifs de l’électricité pour les particuliers. Celle-ci interviendra dès le mois prochain (août 2013) puis en août 2014. De fait, cette hausse en deux fois constitue la plus importante de ces dernières années. En pratique, la hausse de 5 % des tarifs correspondra à une augmentation moyenne de la facture annuelle d’un ménage d’environ 35 euros, et de 50 euros s’il se chauffe à l’électricité. Une augmentation loin d'être négligeable.

 

Mais la hausse aurait pu être plus importante encore puisque la CRE avait, en juin 2013, recommandé une hausse de 6,8 % puis de 9,6 %, plus un rattrapage de 7,6% pour combler les hausses insuffisantes des années précédentes... Une telle augmentation correspondait à la hausse des coûts d’EDF qui doivent en principe être couverts par les tarifs. Le Médiateur de l'énergie, autorité chargée de protéger les consommateurs d’électricité, avait lui préconisé la hausse de deux fois 5 %, décidée finalement par le gouvernement.

 

Depuis la mise en service du parc nucléaire français, entre les années 70 et 90, les dépenses d'entretien et de sûreté ont connu une forte inflation provocant une augmentation importante des charges d'EDF. Les différents gouvernements qui se sont succédés depuis ont souvent été retissant à endosser la responsabilité des hausses des tarifs. Ce qui explique l'importance de l'augmentation annoncée hier soir.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb