France Economie

Le ministère du Travail débloque 185 millions pour la formation des chômeurs

Publié le  Par Gaspar S.

image article

Capture Google image

Le gouvernement a précisé certaines modalités d'application du plan d'urgence de formation des demandeurs d'emplois. 185 millions d'euros ont été dégagés.

C'est l'un des «outils» de la boîte du président de la République, plombier à l'œuvre pour que cesse de couler le robinet des demandeurs d'emplois. Syndicats et gouvernement ont signé un accord permettant de financer, à hauteur de 185 millions d'euros, une des facettes du plan d'urgence pour l'emploi précisé par François Hollande le 20 juin, en ouverture de la conférence sociale au Palais d'Iena.

 

Avec ce budget, le gouvernement entend former 30 000 chômeurs au cours de l'année afin qu'ils puissent occuper des emplois vacants, identifiés par le ministère du Travail. Le président de la République avait indiqué qu'il souhaitait pourvoir 100 000 emplois vacants. Le financement des 185 millions d'euros ne constituerait donc qu'une première phase de la politique d'attribution de tels postes.

 

A lire également : Hausse du chômage d'ici 2014 : Hollande, à la croisée des chemins.

 

Selon le communiqué du ministère du Travail, les régions ont confirmé leur «leur engagement à apporter des financements complémentaires, qui seront précisés ultérieurement région par région et qui pourront être appuyés par les crédits FSE (Fonds social européen) dégagés par l’Etat».

 

Le ministère occupé par Michel Sapin annonce que «pour définir les priorités de formation, un double exercice est entamé consistant à recenser les secteurs et métiers qui offrent des opportunités d’emploi pas toujours satisfaites pour des raisons de défaut de qualification : au niveau national par secteurs et branches professionnels d’une part, au niveau régional d’autre part».

 

«Grâce à l’engagement des partenaires sociaux, des régions et de l’Etat, nous proposerons dès septembre aux demandeurs d’emploi des formations supplémentaires leur ouvrant des perspectives rapides de recrutement. C’est un pas important dans la mobilisation générale pour l’emploi» a également déclaré Michel Sapin, ministre du Travail.

 

En 2011, moins de 600 000 chômeurs avaient bénéficié d'une formation, soit seulement 20 % du nombre de personnes demandeuses d'emploi. La formation professionnelle bénéficie toujours beaucoup plus aux personnes déjà salariées.

 

Pour mémoire : Conférence sociale : Hollande pour convaincre des syndicats divisés.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb