France Economie

Alstom : l’Elysée convoque Montebourg, Royal et Valls

Publié le  Par Antoine Sauvêtre

image article

Le premier ministre et les ministres de l’Economie et de l’Ecologie participent, ce lundi 19 mai, à une réunion à l’Elysée au sujet du rachat d’Alstom alors que la proposition de l’allemand Siemens se précise.

« Faire le point » ou mise au point ? D’après l’Elysée, la raison de la convocation du premier ministre Manuel Valls, du ministre de l’Economie Arnaud Montebourg et de la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal auprès du président de la République est de « faire le point sur le dossier Alstom ». Pour autant, le chef de l’Etat risque également d’évoquer les positions contradictoires de ses différents ministres sur la question du rachat du groupe français.

Rail et énergie

Mais la réunion intervient également alors que le groupe allemand Siemens est sur le point de finaliser, selon l’agence Reuters, une offre de reprise qui pourrait être présentée dans la semaine. Celle-ci permettrait de séparer la partie énergie de celle du rail. Précisément, Siemens s’emparerait des activités énergétiques d’Alstom et céderait ses activités ferroviaires au groupe français. En revanche, les actifs français dans l’éolien et le nucléaire seraient cédés à Areva pour préserver l’indépendance énergétique de la France, chère au gouvernement français. Enfin, pour limiter son emprise, Siemens proposerait à l’Etat français de passer de 0,9% à 10% dans le capital d’Alstom.

Décision fin mai

De son côté, le conseil d’administration d’Alstom s’est donné jusqu’à la fin mai pour étudier les différentes propositions de rachat. Pour le moment, c’est l’américain General Electric qui tient la corde avec une proposition à 12,35 milliards pour la partie énergie. Siemens ayant jusqu’ici valorisé la branche énergie d’Alstom à 10,6 milliards d’euros. Mais l’Etat, qui « a forcément son mot à dire » selon François Hollande, privilégie un rachat par un groupe européen. L’enjeu pour le chef de l’Etat est de favoriser l’offre qui « sera [la] plus favorable à la création d’activité et d’emplois » en France  tout en maitrisant « l’indépendance de la France en matière énergétique ».







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb