France Economie

Pôle emploi : 58,7 millions d’euros de fraude en 2013

Publié le  Par Raphaël Didio

image article

Flickr - Bruno Laon

Pôle Emploi a perdu 58,7 millions d’euros d’après un bilan du Comité national de lutte contre la fraude.

En 2013, Pôle emploi a constaté 100 millions d’euros de fraude. Sur cette somme, 41,8 millions d’euros ont pu être récupérés, soit 13 % de mieux que l’année précédente. Mais finalement, ce ne sont pas moins de 58,7 millions d’euros qui ont été perdus par Pôle emploi d’après un bilan du Comité national de lutte contre la fraude rendu public ce jeudi. En 2012, l’établissement avait perdu 39 millions d’euros sur les 76 millions détectés.


C’est donc une forte hausse (50 %) de préjudice lié à la fraude – détectés mais non recrouvrés - à laquelle doit faire face Pôle Emploi. Cela résulte des « efforts considérables » mis en œuvre par l’établissement pour les détecter. Toutefois, cette ne représente qu’une faible part des 30 milliards d’euros d’allocations chômage versées en 2013 aux demandeurs d’emplois (0,2 %).

Vers une réforme de l’inspection du travail

En 2013, le Comité national de lutte contre la fraude a détecté 141 millions d’euros de fraudes dans la branche famille de la Sécurité sociale. Un chiffre en hausse de 18 % par rapport à l’année 2012. Les données des autres organismes de sécurité sociale de l’année 2013 ne sont pas connues. En 2012, 562,3 millions d’euros de fraude ont été détectées par l’ensemble des caisses de sécurité sociale (soit + 17,2 % par rapport à 2011), dont 290,7 millions au titre de la fraude aux prestations sociales. Le travail dissimulé avait représenté 260 millions d’euros lors de l’année 2012 (soit + 18% par rapport à 2011).


Des mesures seront ainsi prises face à la fraude a ainsi déclaré François Rebsamen, le ministre du travail lors de la réunion du Comité national de lutte contre la fraude, qui a reconnu que le phénomène « se complexifie »  et que « notre réponse doit s’étoffer ».  « C'est le sens de la réorganisation de l'inspection du travail» et du « plan de lutte contre le travail illégal », a-t-il ajouté.  Pour contrer les fraudes liées au détachement des travailleurs, il assure que « la proposition de loi Savary (Ndlr : votée fin février à l'Assemblée) renforce fortement notre capacité d'action dès à présent et sans attendre les décisions européennes. »







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb