Monde Economie

BNP Paribas : pertes de 4,3 milliards d'euros après l'amende

Publié le  Par Raphaël Didio

image article

Flickr - Maciej Janiec

La BNP Paribas a enregistré une lourde perte de 4,3 milliards d’euros d’après ses comptes publiés ce jeudi. Le paiement de l’amende historique aux Etats-Unis de 8,834 milliards de dollars (6,45 milliards d'euros) pour échapper à un procès est la raison de ce trou dans les caisses.

Sans surprise, la BNP Paribas connaît un deuxième trimestre 2014 bien difficile. Après avoir dû régler la coquette somme de 6,45 milliards d’euros, record historique, aux Etats-Unis pour avoir réalisé des opérations en dollars avec des pays sous embargo économique américain, voilà que la banque française a vu s’enregistrer 4,3 milliards d’euros de pertes d’après ses comptes publiés ce jeudi. Pour la première fois depuis la crise de 2008, BNP Paribas enregistre un résultat négatif, bien qu’elle ait en partie anticipé l’amende en provisionnant 798 millions d’euros.


Dans ses comptes trimestriels, BNO a indiqué une charge exceptionnelle de 5,95 milliards d’euros dont 5,75 milliards d’euros pour régler l’amende ainsi que 200 millions dans le cadre des mesures qu’elle doit mettre en place afin d’éviter de reproduire les faits qui lui ont été reprochés. La création d’un département chargé de s’assurer que la banque respecte les lois américaines à New York où seront désormais traités tous ses flux en dollars devrait bientôt être effective. Mais il n’y a rien d’alarmant pour la BNP Paribas.


Résultats opérationnels du groupe en hausse

En effet, les résultats opérationnels du groupe sont en hausse : son bénéfice net ressort en hausse de 23,2 %, à 1,9 milliards d’euros, grâce notamment aux performances de sa banque de financement et d’investissement, expliquant que les marchés n’aient pas été effrayés par cette annonce. A la Bourse de Paris, le titre de la banque a progressé grâce à cette publication. A 12H50, le titre a pris 0,32 % à 50,04 euros dans un marché en repli de 0,73 %.


La banque française n’a toutefois pas complété sa transformation pour éviter que les faits qui lui ont été reprochés – négoce de gaz et de pétrole avec le Soudan, l’Iran et Cuba – se reproduisent. En plus des efforts consentis fin juin, de nouvelles initiatives ont été prises en matière de conformité. Deux comités seront créés, dont l’un sera présidé par M. Bonnafé, chargés de renforcer les contrôles internes de la banque.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb