Monde Economie

Le Premier ministre russe souhaite la libération des Pussy Riot.

Publié le  Par Jennifer Declémy

image article

Le Premier ministre Dimitri Medvedev s'est de nouveau démarqué du président Poutine en disant publiquement que les deux Pussy Riot condamnées pour une prière anti-Poutine ne devraient pas se trouver en prison.

Le Premier ministre Dimitri Medvedev a critiqué l'emprisonnement des deux Pussy Riot, pour deux ans, suite à une prière anti-Poutine, jugeant que les deux jeunes femmes ne devraient pas se trouver en prison. "Si j'avais été juge, je ne les aurais pas mises en prison. Tout simplement parce que je trouve que ce n'est pas juste qu'elles soient privées de liberté. Elles ont déjà passé assez de temps en prison, ça suffit" a déclaré le Premier ministre russe.

 

Cette déclaration va totalement à l'encontre de celles faites par le président Poutine depuis plusieurs semaines. Ce dernier n'a pas hésité à comparer récemment les Pussy Riot aux auteurs du film l'Innocence des musulmans, tout en expliquant que "il est correct qu'elles aient été arrêtées et il est correct que le tribunal ait pris une telle décision. Car il ne faut pas saper les fondements de la morale, détruire le pays. Que nous reste-t-il sinon ?".







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb