Grand Paris Pratique

RER B : trafic très perturbé par une journée de grève

Publié le  Par Antoine Sauvêtre

image article

Jean-Pierre Dalbéra - flickr

L’appel à la grève lancé par quatre syndicats est très suivi ce jeudi par les conducteurs de ligne. Ils protestent contre les « méthodes de management » de la RATP, perturbant largement le trafic sur la ligne B du RER.

C’est un jeudi noir pour les 860 000 usagers quotidiens du RER B. Seulement la moitié des trains circuleront sur cette ligne en raison d’un appel à la grève lancé par quatre syndicats (CGT, Unsa, Sud et FO) pour dénoncer la politique de management de la Régie autonome des transports parisiens (RATP).
 

  • Au sud de la ligne, entre Paris – Gare-du-Nord et Saint-Rémy-lès-Chevreuse – Robinson, seul 1 train sur 2 est prévu aux heures de pointe (6h30 – 10h et 16h30 – 21h) puis 1 train par heure aux heures creuses
     
  • Au nord de la ligne, entre Paris – Gare-du-Nord et Aéroport-Charles-de-Gaulle – Mitry-Claye, 1 train sur 2 est prévu toute la journée
     
  • Dans les deux sens, un changement de train est obligatoire à Paris – Gare-du-Nord
     
  • Le réseau Transilien devrait également être perturbé au Nord : seulement la moitié des Transilien habituels est prévue durant toute la journée entre Paris – Gare-du-Nord et Aéroport-Charles-de-Gaulle – Mitry-Claye.

Des « nouvelles méthodes managériales »

La nouvelle politique de gestion de la RATP fait l’objet de contestation de la part des agents de la Régie. Selon eux, la RATP use de « méthodes de management qui ne rendent pas un collectif de travail serein » et pratique une « politique du chiffre ». Ce changement de politique serait lié, selon les syndicats, au contrat passé entre le Syndicat des transports d’Ile-de-France et les opérateurs engendrant des « risques psychosociaux » et des « souffrances au travail ». Patrick Sivadier, délégué Sud, expliquant au Parisien que la « direction n’a qu’un objectif : rendre une bonne copie au Stif. Elle met donc la pression sur les agents pour qu’ils aillent toujours plus vite, parfois au mépris des règles de sécurité ».
 

De son côté, la direction de la RATP évoque des nouvelles « mesures managériales » nécessaires pour « améliorer encore plus la rigueur de l’exploitation et, en conséquence, la qualité du service sur le RER B », explique-elle au Monde. Selon la Régie, la ligne B a même déjà « pleinement profité, dès le premier semestre 2014 » des nouvelles mesures. Ces dernières permettant, selon elle, de réduire le nombre d’avaries sur le matériel roulant et d’améliorer la ponctualité des trains de 4 points en un an (87,2% en 2014 contre 83% en 2013).
 

Le préavis de grève court jusqu’à vendredi 10 octobre, à 6h30.







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb