Grand Paris Pratique

Le Vélib est loin du naufrage

Publié le  Par Un Contributeur

image article

Laurent Pradal

La vision des vélos retrouvés dans le canal Saint-Martin, à Paris, le 9 janvier 2016, est désolante. Mais le Vélib’ a encore de beaux jours devant lui.

Le Vélib a sept ans depuis juillet 2015 et il a été adopté par les Parisiens (274 000 abonnés) comme par les visiteurs et les touristes qui ont été 2,5 millions à découvrir Paris à vélo. En tête, les Allemands, les Américains et les Britanniques. Un vélo est loué chaque seconde avec une heure pleine de 18 à 19 heures et une heure creuse de 5 à 6 heures le matin.

Dix vélos détruits chaque jour

La société JCDecaux, qui gère ce service déplore quand même l'incivilité : chaque année, plus de 18 000 locations ne se terminent pas par un retour à une borne. Dans plus de 90%  des cas, ils sont retrouvés mais 27% ne sont plus en état de fonctionner et doivent être détruits. Calculez : cela fait environ 4 400 vélos, soit plus de 10 par jour. On ne s'étonnera pas d'en trouver quelques-uns au fond du canal Saint Martin. A 600 € le vélo sorti d'usine, cela représente un manque à gagner que la Ville de Paris indemnise partiellement.
 

Seuls quelques dizaines de vandales de moins de 18 ans, quand ils sont retrouvés, sont condamnés à des stages de sensibilisation dans les ateliers de réparation des Vélib. La plupart des utilisateurs sont souvent seulement négligents mais perdent une caution de 150€ si le Vélib n'est pas ramené. On peut signaler un vélo trouvé via tweeter : @Velib_Paris.
Il existe une grille de pénalités :
 

  • Vol du vélo avec détérioration de l’antivol ou violence à la personne : 35€ (le récépissé de la plainte portée au commissariat de police faisant foi)
     
  • Disparition d’un vélo inférieure à 48 heures à compter du début de la location : 75€
     
  • Disparition d’un vélo inférieure à 7 jours à compter du début de la location : 100€
     
  • Disparition du vélo 7 jours et au-delà : 150€


Inconvénient de ces incivilités : seulement 47% des cyclistes sont satisfaits de l'état des vélos à louer en station et 50% de leur disponibilité.
 

Un autre problème est apparu assez vite : les stations en hauteur se vident sans que les vélos ne remontent. Les plus éloignées du centre sont peu utilisées.
 

Stations de déposes et prises de Velibs

Extension au-delà de la capitale en 2017

Le contrat initial prévoyait que JCDecaux propose les vélos en échange de l'exploitation de 1 600 panneaux publicitaires dans la capitale. Il prendra fin en février 2017. Ce sera donc le moment de lancer un nouvel appel d'offres. Des changements sont à l'étude.
 

Dans d'autres villes, certains vélos sont proposés en location à la semaine, au mois, au trimestre ou à l'année. Plus besoin de déposer à chaque fois son vélo sur une borne. Il peut être pratique en banlieue pour se rendre à la gare RER et l'y laisser dans une station sécurisée en attendant le retour, le soir.

Des Vélib électriques à l’étude

Bientôt, les vélos pourraient être munis d'une assistance électrique. Un prototype a été présenté en novembre devant l'Hôtel-de-Ville de Paris. Une petite batterie se logerait au milieu du guidon et alimenterait un moteur sur la roue avant. Elle facilite les longs trajets et efface les côtes.
 


Le Vélib électrique expliqué par Le Point


On pense aussi à des stations amovibles, non reliées au réseau habituel, pour répondre mieux aux demandes locales.
 

Le Vélib devrait également s'étendre toujours plus loin de la capitale. Jusque-là, le Conseil d'Etat avait imposé une limite à 1,5 km hors de la capitale. L'étude de l'Atelier parisien d'urbanisme (Apur), propose un périmètre élargi à plusieurs communes limitrophes.

Périmètre du Velib en Ile de France


Fabrice Bluszez







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb