France Sport

CDM 2014 : le jour de gloire est arrivé !

Publié le  Par Raphaël Didio

image article

Flickr - calciostreaming

A 18 heures, la France affronte l’Allemagne en quart de finale de la coupe du Monde. Un choc qui pourrait permettre à l’équipe de France d’écrire une nouvelle belle page de son histoire.

C’est une histoire qu’on traîne depuis 1982… Une défaite aux tirs au but après un match d’anthologie 3-3 en demi-finale du Mondial 1982. Mais surtout un attentat. Battiston-Schumacher, Schumacher-Battiston… La rancœur est encore tenace chez les (mal) chanceux ayant eu l’occasion d’assister à la rencontre et il est visiblement temps pour laver cet affront. Ce n’est pas faute d’avoir eu cette chance en 1986. Mais la bande à Platoche s’est une nouvelle fois inclinée contre les mêmes Allemands au même stade de la compétition. Sans scandale cette fois. Mais depuis cette date, jamais les meilleurs ennemis ne se sont rencontrés en compétition officielle.


Et entre temps, c’est beaucoup d’eau qui a coulé sous les ponts. L’Allemagne s’appelle Allemagne et non plus RFA, le mur de Berlin est tombé, la France a été championne du Monde et d’Europe. Surtout, les Français arrivent plus que jamais motivé après le fiasco de 2010. Des idées neuves, des joueurs concentrés, concernés, soucieux du maillot.  Qui l’aurait cru il y a encore deux ans ? Voire même il y a sept mois, au moment de la double confrontation France-Ukraine pour le compte des barrages ? Les éternels optimistes. Et pourtant… revoilà les Bleus dans un quart de finale d’un Mondial.

L'Allemagne ne semble pas au mieux


Reste qu’en face, l’Allemagne est peut-être l’équipe qu’on craint naturellement le plus. Depuis 2006, les Allemands ont terminé à deux reprises troisième du Mondial, a été finaliste puis demi-finaliste de l’Euro. Bref, ce n’est pas gagné... Et pourtant, on se dit que cette Nationalmannschaft est prenable. Clairement prenable. On ne peut qu’y croire de toute façon. Depuis la rencontre contre le Portugal (4-0), l’Allemagne semble marquer le pas. Un nul difficile obtenu contre le Ghana (2-2), avant de gagner par la plus petite des marges face aux Etats-Unis (1-0).Mais surtout, cette rencontre des huitièmes de finale contre l’Algérie a donné de grands motifs d’espoirs. 

Les Allemands ont dû faire appel au nouveau talent de libéro de son gardien Manuel Neuer pour garder ses cages intactes face à de superbes Algériens, et ont dû attendre les prolongations pour finalement s’adjuger un succès qui s’avère somme toute mérité compte tenu des occasions obtenues. Les prolongations, c’est peut-être là que se trouve la clé du succès. L’aspect fraîcheur des Bleus semblent avoir été préservés contrairement à nos chers amis d’Outre-Rhin. Les Bleus ont, de plus joués, quelques heures plus tôt. Et on n’annonce pas moins de sept joueurs allemands présentant des signes grippaux, dont le défenseur Mats Hummels qui serait très touché. Intox ? On le saura très vite. 

Duel à distance entre Thomas Müller et Karim Benzema


Techniquement, les Français sont certainement un ton en-dessous des Allemands, qui n’hésiteront pas à faire tourner le ballon à la manière du Bayern Munich de Pep Guardiola. Mais défensivement, les Français pourront notamment compter sur le retour de Mamadou Sakho, dont l’impact physique sera essentiel. Les Français devront la jouer comme Blaise Matuidi et être explosifs et bagarreurs.  Du coup, au milieu de terrain, on ne serait alors pas vraiment surpris de voir un Moussa Sissoko débuter la rencontre au détriment d’un Paul Pogba. En attaque, Antoine Griezmann devrait être aligné et côté gauche. Sa vitesse pourrait mettre à mal une défense allemande très peu rassurante.


Reste à savoir si les Allemands changeront radicalement de visage face aux Bleus. Si c’est le cas, la donne, déjà ardue, pourrait s’avérer encore plus compliquée. Il faudra également être naturellement attentif concernant la prestation de Thomas Müller. Si l’attaquant allemand est dans une forme exceptionnelle, c’est toute la sélection allemande qui devrait se mettre au diapason. Mais voilà, l’équipe de France a aussi sa belle carte offensive : Karim Benzema. Critiqué les deux derniers matches, on ose espérer que l’attaquant du Real Madrid a de l’orgueil. Dans ce cas, Manuel Neuer a du souci à se faire… Une chose est sûre : le Maracana sera en ébullition. 

Compositions probable : 


France : Lloris (cap.) - Debuchy, Varane, Sakho, Evra - Cabaye, Pogba (ou Sissoko), Matuidi - Valbuena, Griezmann, Benzema

Allemagne : Neuer - Boateng (ou Lahm (cap.)), Mertesacker, Hummels, Höwedes - Lahm (ou Khedira), Schweinsteiger, Kroos - Özil, Götze, Müller







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb