France Sport

HebdoSport : triste histoire et belles aventures…

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

Alors que l’équipe de France de rugby a connu une triste fin d’histoire, le volley français s’offre une belle aventure. Sans parler des histoires de footeux. L’actualité sportive vue par Jacques-Henri Digeon.




62-13… On a tout lu et entendu avant le choc contre les All Blacks. Que, mauvais une semaine, les Français pouvaient être brillants la suivante (Dan Carter) ; que la bête bleue était blessée (après l’Irlande) et que les Blacks devaient redoubler de vigilance (Graham Mourie) ; qu’on pourrait les battre en les surprenant (Richard Dourthe) ;  qu’il faudra tenter des coups (Brice Dulin) ; qu’il faudra préparer ce match comme un commando (Saint-André) ; qu’on a de vraies chances (Sébastien Tillous-Borde)  etc, etc. Résultat : 62-13. Mais le plus étonnant, c’est Serge Blanco, arrivé en 2014 pour épauler Saint-André,  qui, dans son interview à Aujourd’hui (vendredi 16 octobre) n’envisageait pas « une bérézina ». Et à la question de savoir quel avait été son rôle dans les jours précédant le match, le vice-président de la Fédération française répondit, hautain,  avec le sourire : « Moi, mais je ne fais jamais rien. Depuis que je suis là, je ne fais rien et je continue à ne rien faire. » Une boutade qui en dit long sur la gouvernance du rugby français. La conclusion reviendra à un Pierre-Michel Bonnot visionnaire dans L’équipe de ce même vendredi : « … pour que responsables et coupables soient enfin confondus, pour qu’on remette l’église au milieu du village et les Bleus au sommet du rugby, ce qu’il nous faut, samedi, c’est une belle défaite et le plus pitoyable résultat en Coupe du monde depuis 1991. » Fin d’une triste histoire et début d’une autre, on l’espère pour eux,  plus belle…


Rugby : Dans les coulisses de France - Nouvelle... par tuxboard


Ronronnant. Que le rugby est beau quand il se joue comme ça ! Admirables de courage, valeureux, sans complexe, Gallois et Ecossais ont fait trembler les Sud-Africains et les Australiens,  ne s’inclinant, les uns de quatre points (23-19) à quatre minute de la fin, les autres d’un tout petit point (35-34)  sur une pénalité bête à… trente secondes de la sirène. Quant aux flamboyants Argentins, ils ont étouffé des Irlandais privés de nombreux cadres et au bout du rouleau  (43-20). La semaine dernière, on avait imaginé pour la beauté du geste un dernier carré européen. Mais après la disparition de l’Angleterre dès les poules et la transparence de la France et même si Gallois et Ecossais ont failli poursuivre leur belle aventure, l’hémisphère sud restera maître du jeu. A l’instar du rugby français qui doit se remettre totalement en question, le rugby du nord, celui du vieux continent et du ronronnant Tournoi doit s’interroger en vue du Mondial 2019 où certaines nations « émergentes », le Japon (pays hôte) en tête, peuvent venir troubler l’ordre établi. Au travail !

Décollage. Ils ont remporté la Ligue mondiale cet été en dominant les  grosses écuries comme la  Pologne et le Brésil. Mais c’était en plein Tour de France… Mondial de rugby oblige, leurs succès (3-2) en Italie et Bulgarie, sont passés inaperçus du grand public. Mais, en devenant championne d’Europe (3-1 face à la Slovénie), les Bleus du volley, ceux de Laurent Tillie et du phénomène N’Gapeth, ont redonné à la France le goût de la victoire et remisé le rugby tricolores aux oubliettes. Médiatiquement ignoré parce que peut-être encore associé au loisir de plage ou de camping avant un plongeon ou l’apéro, souffrant peut-être aussi de la concurrence du fun et sexy beach-volley, le volley français est devenu une nation majeure de ce sport spectaculaire. Il doit décoller comme le hand en 1992 avec l’avènement des Bronzés ou le basket de Vincent Collet et Tony Parker. Et pour ce faire, malgré ses deux titres en or, le Team Yavbou* devra obtenir son billet pour les Jeux de Rio en passant encore par un tournoi de qualification couperet en janvier. Embarquement pour la belle histoire …
*Yavbou, vient en verlan de bouillave, du verbe bouillaver qui signifie de manière vulgaire faire l’amour et par extension défoncer ou… sportivement battre à plate couture : on va les bouillav’ 


Euro : Les Bleus champions d'Europe ! par Beinsports-FR


Cibles. On ne le dira jamais assez, on ne s’ennuie jamais dans le monde des footeux. Après l’affaire Zahia  avec en premiers seconds rôles Franck Ribery et Karim Benzema, relaxés depuis janvier 2014,  voilà l’affaire Valbuena. L’attaquant  et meneur de jeu de l’Equipe de France est victime d’une affaire de chantage pour une soit disant vidéo sexuelle dont il serait acteur. 150.000euros à payer.  Il a  tout naturellement porté plainte, parce que même s’il en a les moyens, il doit défendre son honneur… et sa vie privée. Question de bon sens. Le souci c’est qu’on a appris par les médias que Djibril Cissé (lavé de tout soupçon) a été entendu par la Brigade de répression du banditisme et que ça pourrait  être maintenant au tour de Karim Benzema (encore !) de s’expliquer devant cette BRB. Parce qu’ils auraient conseillé à Mathieu Valbuena de… payer. Vraiment des p’tites têtes: car payer, c’est porte ouverte à beaucoup d’autres tentatives d’escroqueries. Et eux, les footeux, vu leur train de vie, sont des cibles plutôt faciles… 







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb