France Sport

Tour de France 2016 (2-24 juillet) : des monts et merveilles

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

Neuf étapes de plaine, autant de montagne, vingt-huit cols, deux contre-la-montre et seize sites inédits, ce sont les caractéristiques du Tour de France 2016.

Depuis quelques années, de juillet à octobre, internet oblige, le jeu consiste à deviner le parcours du Tour de France en se basant sur les réservations d’hôtels, les infos de la presse et les fuites des élus. Et à force d’investigation, certains sites réussissent à révéler avant l’heure les étapes de l’édition à venir. Christian Prudhomme s’en est amusé, aujourd’hui, lors de la présentation officielle du Tour 2016 (2-24 juillet) au Palais des Congrès de Paris. Car malgré tout, si les villes étapes étaient déjà en grande partie connues, le patron du Tour avait gardé le meilleur des détails pour ce show extrêmement  bien  orchestré.

Deux chronos en six jours. Outre que la sacro-sainte alternance d’ordre de franchissement des deux grands massifs montagneux a été bousculée (deux fois de suite les Pyrénées avant les Alpes), Christian Prudhomme a quelque peu surpris son monde avec l’organisation de deux contre-la-montre individuels. Exit l’exercice par équipe en Bretagne de 2015 et place à deux chronos. Celui de 37 kilomètres entre Bourg-Saint-Andéol et La Caverne du Pont d’Arc (13e étape) et l’autre, quelques jours plus tard, de 17 kilomètres entre Sallanches et Megève (18e étape). Si le premier, tracé sur les routes sauvages du cœur de l’Ardèche, permettra aux spécialistes de l’exercice de se mettre en valeur, le second, véritable course de côte sous le regard majesteux du Mont-Blanc, s’adressera essentiellement aux grimpeurs mais également aux coureurs les plus en forme avant les deux dernières vraies étapes. La proximité de ces deux chronos (six jours) mais encore la tenue du premier au lendemain de l’ascension du Ventoux  seront des éléments peut-être déterminants pour le dénouement de cette 103e  édition.

Vent et sprints d’entrée. Si l’étape du Mont Ventoux et celles autour du Mont-Blanc seront les rendez-vous à cocher, les principaux favoris ne devront pas oublier que le Tour se joue sur trois semaines et qu’il peut se perdre dès le début. Premier mont de ce Tour, le Mont Saint-Michel, où aura lieu le grand départ le samedi 2 juillet. Au pied de cette merveille et de ce site unique classé au patrimoine mondial de l’Unesco, les Froome, Contador, Quintana et autre Pinot feront bien d’être concentrés d’entrée pour deux premières étapes à Utah Beach et entre Saint-Lô et Cherbourg dans lesquelles il faudra peut-être jouer avec le vent de bord de Manche sans oublier les trois kilomètres (avec passage à 14%) de la montée de la Glacerie à l’arrivée cherbourgeoise.
Si les sprinters (à Utah Beach, Cherbourg, Angers, Limoges et Montauban) et les puncheurs et baroudeurs  (Cherbourg, Le Lioran avec le Pas de Peyron et le Perthus, Lac de Payolle) devraient être à leur affaire pendant la première semaine, ils rentreront ensuite dans le rang au deuxième jour des Pyrénées.

Emosson l’inconnu. La 8e étape entre Pau et Bagnères-de-Luchon avec le Tourmalet, la Hourquette, Val Louron, Loudenvielle et Peyresourde  puis la 9e entre Vielha Val d’Aran (en Espagne) et Arcalis (en Andorre) avec l’inconnu col  Del Canto devraient commencer de fixer la hiérarchie. En espérant que l’un des favoris n’écrase pas d’entrée la concurrence comme Froome cette année à La Pierre-Saint-Martin avant de contrôler la course jusqu’à Paris.
Mais franchement, on s’en étonnerait vu le programme concocté par  Prudhomme, Gouvenou et consorts. Car après la merveille de la vallée du Rhône le 14 juillet, nous avons nommé le Ventoux, Bourg-en-Bresse – Culoz avec le Grand Colombier et  4000 mètres de dénivelé (15e étape), temps fort du Tour selon Christian Prudhomme,  Berne –Barrage Finhaut Emosson et ses 20 kilomètres d’ascension à 8% (17e étape), Albertville – Saint-Gervais (19e étape) et enfin la redoutable Megève – Morzine (20e étape) avec les Aravis, la Colombière, la Ramaz et Joux-Plane seront des étapes que l’on espère aussi renversantes que sont somptueuses les merveilles de leur décors... On s’étonnerait que l’angoissant Ventoux, le mystérieux barrage d’Emosson et l’effrayant Joux-Plane nous laissent sur notre faim.
Rendez-vous en juillet.
 



Chantilly et l’Oise en final. Depuis de nombreuses années, les départs de la dernière étape du Tour de France se situent au sud de Paris. Pour la 103e édition, les organisateurs ont opté pour la nouveauté avec le départ, dimanche 24 juillet ,de Chantilly (Oise), la ville dont Eric Woerth est le maire. Avant de rallier les Champs-Elysées et les boucles habituelles par les Tuilerie et la rue de Rivoli, les coureurs traverseront le Val d’Oise et rentreront dans la capitale par l’avenue de la Grande Armée. Chantilly sera la cinquième ville à accueillir le Tour après Beauvais, Compiègne, Nogent-sur-Oise et Senlis.
 



Les étapes 2016

1re étape, samedi 2 juillet : Mont-Saint-Michel – Utah Beach Sainte-Marie-du-Mont, 188 km
2étape, dimanche 3 juillet : Saint-Lô – Cherbourg-Octeville, 182 km
3étape, lundi 4 juillet : Granville – Angers, 222 km
4étape, mardi 5 juillet : Saumur – Limoges, 232 km
5étape, mercredi 6 juillet : Limoges – le Lioran, 216 km
6étape, jeudi 7 juillet : Arpajon-sur-Cère -  Montauban, 187 km
7e étape, vendredi 8 juillet : L’Isle Jourdain – Lac de Payolle, 162 km
8étape, samedi 9 juillet : Pau – Bagnères-de-Luchon, 183 km
9e étape, dimanche 10 juillet : Vielha-Val d’Aran (Espagne) – Arcalis (Andorre), 184 km
Lundi 11 juillet : repos en Andorre
10étape, mardi 12 juillet : Escaldes-Engordany (Andorre)  - Revel, 198 km

11étape, mercredi 13 juillet : Carcassonne – Montpellier, 164 km
12étape, jeudi 14 juillet : Montpellier – Mont Ventoux, 185 km
13étape, vendredi 15 juillet : Bourg-Saint-Andéol – Caverne du Pont d’Arc, 37 km (CLM)
14e étape, samedi 16 juillet : Montélimar – Villars-les-Dombs/Parc des oiseaux, 208 km
15étape, dimanche 17 juillet : Bourg-en-Bresse – Culoz, 159 km
16étape, lundi 18 juillet : Moirans-en-Montagne – Berne (Suisse), 206 km
Mardi 19 juillet : repos à Berne
17étape, mercredi 20 juillet : Berne – Finhaut-Barrage d’Emosson, 184 km
18étape, jeudi 21 juillet : Sallanches – Megève, 17 km (CLM)
19étape, vendredi 22 juillet : Albertville – Saint-Gervais Mont-Blanc, 146 km
20étape, samedi 23 juillet : Megève – Morzine, 146 km

21étape, dimanche 24 juillet : Chantilly – Paris Champs-Elysées, 113 km

tracé tour de france 2016







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb