France Sport

SportHebdo : Platini K.-O.

Publié le  Par Jacques-Henri Digeon

image article

Huit ans de suspension pour Platini ! C’est le temps fort de l’actualité sportive vue par Jacques-Henri Digeon.

Pourquoi ? Suspendu huit ans. Autant dire à vie ! Pire qu’un carton rouge c’est une élimination pure et simple. On ne nous fera pas croire que ces fameux deux millions ont valu une telle sanction à Platini. D’autant plus dans ce monde du football parfois peu scrupuleux dans son fonctionnement. Alors pourquoi ? Qu’il y ait eu contrat ou non, ces deux millions suisses n’ont probablement été qu’un prétexte (ou la faille) pour éliminer celui qui militait et oeuvrait pour un football plus clean.  A l’image du fair-play financier qu’il a inventé, forçant les clubs européens à maîtriser leur budget. ‘’Platoche’’ était aussi celui qui, contre vents et marées, luttait contre la vidéo parce que le football est « joué par des joueurs et pas des robots », celui encore qui a fait rentrer les ‘’petits’’ pays dans le grand concert mondial. Alors pourquoi ? Peut-être faut-il regarder outre-Atlantique et plus particulièrement du côté  des Etats-Unis. Retoqués pour le Mondial 2022 alors que Platini leur avait ‘’promis’’ avant de voter Qatar, les Américains n’ont pas aimé… Et quand les Américains n’aiment pas…A  partir de là, on peut tout imaginer !

Lucide. Alors que les acteurs du football manient trop souvent la langue de bois, Didier Deschamps fait preuve d’une belle sincérité. Dans l’interwiew que lui a consacré Aujourd’hui (édition du 18 décembre), il n’esquive aucune question. La piteuse défaite en Albanie en juin ? Une « sortie de route » qu’il ne peut « accepter en termes d’investissement et de détermination. » Son équipe pour l’Euro ? « Je peux l’imaginer. » Mamadou Sakho, héros de France-Ukraine (deux buts) ? « Si j’estime qu’un autre donne plus de garanties, je le prends. » Valbuena ? Il l’a soutenu en le contactant dès le début de l’affaire et  « je n’ai pas à le défendre car il n’est accusé de rien. » Quant à Benzema, DD est très clair : « Karim a fait une erreur, c’est évident.» On conclura avec cette phrase qui en dit long sur la lucidité du sélectionneur des Bleus : « Quelqu’un m’a dit: en tant qu’entraîneur, on donne beaucoup pour ses joueurs mais il ne faut rien attendre en retour. C’est terrible de dire ça mais ça permet de ne pas avoir de déception. »

Cocktail. On a le foot et ses affaires en tous genres. On a eu le cyclisme et le dopage. Et maintenant, au tour de l’athlétisme avec un cocktail détonnant mixant dopage, corruption et politique. Accusé, Lamine Diack, président de la fédération mondiale d’athlétisme, premier sport olympique, pendant seize ans. Il a couvert le dopage généralisé en Russie et, en échange, a soutiré de l’argent à la Russie pour financer sa campagne électorale … politique au Sénégal.  Mais où est passé l’argent ? Celui qui le sait peut-être ne se rend pas aux convocations du juge : Papa Massama, le fils de Diack… Papa où t’es ?

Rechute. Un quart d’heure sur la pelouse de Mönchengladbach début décembre et un but en prime après huit mois sans jouer et à soigner une sournoise infection à la cheville. Mais paf ! Trois jours plus tard, rechute à Zagreb en Ligue des champions et une déchirure à la cuisse : deux nouveaux mois d’arrêt ! Le staff médical du Bayern est montré du doigt et Guardiola se voit reprocher de l’avoir relancé trop tôt. Alors à qui la faute ? Peut-être tout simplement à un organisme trop sollicité depuis de nombreuses années et peut-être également à un moral quelque peu défaillant ces derniers temps… Dis Franck, t’as mal où ?

Ils ont dit. « On entre un peu plus dans l’histoire du club (…) Dans le vestiaire, on était fiers », de Serge Aurier, l’arrière droit d’un PSG invaincu à mi-saison, après la victoire (3-0) à Caen. « Je vais revenir à l’entraînement avec l’idée de continuer à travailler pour progresser… » de l’international australien Ashley-Cooper après la victoire (33-27) avec Bordeaux-Bègles sur les Ospreys en Coupe d’Europe. « Je dois bien réfléchir au pour et au contre et il y a encore des contres »,  de Florent Manaudou après son 47’’98 et ses interrogations pour une participation au 100 des Jeux. « J’affirme que Michel Platini n’a jamais été concerné par les magouilles de la Fifa. Ce n’est pas un homme d’argent, c’est le contraire d’un magouilleur pour le fric… », de Bernard Tapie qui s’y connaît aussi bien en affaires qu’en foot…







Réagir

Si vous souhaitez voir votre commentaire apparaître directement sur le site sans attendre la validation du modérateur, veuillez vous identifier ou créer un compte sur le site Paris Dépêches.


Publier le commentaire

Me prevenir des réponses



Soutenez Paris Dépêches

Paris Dépêches est édité par une association indépendante, sans aucune subvention. Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir :
- Adhérer à l'association
- Faire un don



Agenda des évènements à Paris

Lisez ça !

Vous pensez qu' un sujet mérite d'être traité ?
Vous constatez un problème mais personne n'en parle ?

» Alertez-nous !
trouvez artisan proche de chez vous

Commande de vin

Vêtements bio

retour menuRetour au menu

© 2013 AMLCF - Réalisation : NokéWeb